consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Biodiversité

Biodiversité

Un article de Encyclo-ecolo.com.

biodiversité

Sommaire

Définition de la diversité biologique

Diversité biologique, ou biodiversité, couvre la variété et la variabilité de l’ensemble des organismes vivants.

Ceci comprend la variabilité génétique au sein des espèces et de leurs populations, la variabilité des espèces et de leurs formes de vie, la diversité du complexe d'espèces associées et de leurs interactions, ainsi que celle des processus écologiques qu’ils influent ou dont ils sont les acteurs (dite “diversité écosystémique”). Les êtres humains étant une part intégrante de ces écosystèmes.
 

Acronymes à connaître :

CBD : Convention sur la Diversité Biologique. La Convention fixe trois objectifs principaux : conservation de la diversité biologique, utilisation durable des ses composantes, et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation de ses ressources génétiques.

CITES : Convention sur le Commerce International des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, aussi connue sous le nom de « Convention de Washington ».

Etat des lieux de la biodiversité

La biodiversité est en danger  Les abeilles disparaissent en masse, les forêts tropicales sont pillées à grande échelle, les océans se vident. L’homme prend de plus en plus de place sur la planète et celle de la faune diminue. Les espaces disponibles pour les animaux sont de plus en plus restreints, pollués ou fréquentés par les braconniers ou les structures humaines.

15 à 37% de la biodiversité auront disparu d'ici 2050 du fait du réchauffement planétaire, affirme un article publié en 2004 par un collectif de scientifiques du monde entier.

Conséquence directe, le royaume animal est gravement menacé.

  • Sur 41 415 espèces d’animaux recensées sur terre, 16 306 sont menacées d’extinction, soit 188 espèces de plus qu’en 2006.
     
  • 70% des plantes et 1 amphibien sur 3 sont menacés
     
  • 25% des 6000 à 8000 espèces de mammifères dont les grands singes
  • 1 espèce d’oiseau sur 8 est menacée, notamment les grands vautours en Afrique et Asie.
     
  • Les pays où les espèces disparaissent le plus vite sont l’Equateur (2178 espèces en danger), les USA (1179 espèces), la Malaisie, l’Indonésie, le Mexique, la Chine, le Brésil, l’Australie, la Colombie et la France avec 641 espèces menacées, dont 517 dans les territoires d’Outre Mer.
     
  • L’UICN, l’Union mondiale pour la nature a publié un rapport expliquant que, sur les 8 espèces d’ours, 6 sont menacées d’extinction complète.
     
  • Chaque année entre 13 et 15 millions d’hectares de forêts disparaissent, soit environ le ¼ de la superficie française ou l’équivalent de la Belgique. La moitié est due à des coupes illégales. Les conséquences ne se font pas sentir que sur l’effet de serre mais également localement sur les sols qui ruissellent plus et donc favorisent les inondations, l’évaporation et donc la sécheresse. L’impact sur la biodiversité est dramatique :
    • 50% de toutes les espèces végétales et animales vivent dans les forêts tropicales,
    • 50% des médicaments proviennent de la nature, 50% des forêts tropicales ont déjà disparu.
  • 1 espèce de poisson sur 3 est menacée d’extinction et les eaux de surface de nos océans sont de plus en plus vides. - Time Magazine titrait en 2007 « Un océan de rien » et le quotidien Le Monde annonçait « sans changement, les poissons pourraient disparaître des océans d’ici à 2050 »
     
  • Selon la FAO, 2/3 des espèces sont surexploitées dans le monde. On estime qu’une espèce s’effondre quand les prises de pêche ont diminué de 90%, ce qui était le cas de 29% des espèces en 2003.
     
  • « Les modèles informatiques prédisent la disparition globale de tous les stocks de poissons actuellement pêchés pour le milieu du 21ème siècle » écrivait la revue Science en novembre 2006.
     
  • 150 000 tonnes d’hydrocarbures sont déversées dans les océans
     
  • Au total, la pollution marine provient au 2/3 de la terre.
     
  • La mer Baltique est considéré cliniquement morte pour un bon tiers

  • La région méditerranéenne est l’un des 25 “points chauds” de la planète (“Earth’s 25 hotspots”)1, possédant des zones bio-géographiques parmi les plus rares au monde et une biodiversité de première importance. Les Points chauds ; pour la biodiversité (Hotspots) se caractérisent à la fois par des niveaux exceptionnels d’endémisme végétal et des niveaux critiques de pertes d’habitats (d’au moins 70%). Ils constituent, dès lors, ’l'objet principal des efforts de conservation.
     

Voir aussi

[ Extinction des espèces ]

A lire également

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.