consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Détecteur de fumée

Détecteur de fumée

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Version du 17 novembre 2014 à 15:30 par 109.190.82.110 (Discuter)
(diff) �? Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)



Sommaire

Détecteur de fumée


L’installation d’un détecteur de fumée (DAAF) dans chaque foyer français est obligatoire à compter 8 mars 2015.


d%C3%A9tecteur-de-fum%C3%A9e.jpg </br>


Détecteur de fumée : faut-il s’équiper dès maintenant ?

Les textes applicables concernant les détecteurs de fumée

  • Loi n°2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové
  • Loi ALUR du 26/3/2014 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) dans tous lieux d’habitation avant le 8 mars 2015
  • Norme NF EN 14604 – novembre 2005 – dispositifs d’alarme de fumée
  • Décret n°2011-36 du 10 janvier 2011 relatif à l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation
  • Arrêté du 5 février 2013 relatif à l’application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du Code de la construction et de l’habitation

Pourquoi le détecteur de fumée est obligatoire

Le but des détecteurs de fumée est d'éviter les 800 à 1200 décès et 10 000 blessés dus aux incendies domestiques chaque année en France.

> Nombre d'incendies domestiques en France

>H3> Détecteur de fumée : que dit la loi Morange ?</H3>

Loi détecteur de fumée obligatoire en 2015 (Loi Morange)

Loi Morange - détecteur de fumée obligatoire

La loi Morange relative à l'installation d'au moins un détecteur de fumée dans chaque logement précise les conditions auxquelles doivent répondre ces appareils. Tout foyer français devra ainsi avoir installer au minimum un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) au plus tard le 8 mars 2015. Les exigences concernant les caractéristiques du détecteur de fumée obligatoire sont régies par la norme EN 14604 qui impose les conditions suivantes:

  • Emettre un signal d’alarme d’un niveau sonore d’au moins 85 dB(A) à 3 mètres
  • Une durée de vie des piles de 1 an minimum
  • Etre équipé d'un bouton de test permettant de vérifier le bon fonctionnement de l'appareil
  • Présenter un indicateur de piles faibles
  • fournir un certain nombre d’indications tel que le nom et adresse du fabricant, norme de référence, date de fabrication ou numéro de lot, type de batterie recommandée ainsi que divers instructions pour l'utilisateur.

Le marché des détecteurs de fumée en France


es enjeux prévisibles de ce marché  Un parc existant de près de 30,3 millions de logements (hors logements vacants) à équiper en France métropoli taine , dont 27,2 millions de résidences princip a les (se ventilant en un peu plus de 15,4 millions de maisons individuelles et près de 11,8 millions de l o gements collectifs). Développement Construction 2  Un secteur de débouchés qui représenterait a minima entre 600 et 6 5 0 millions € pour les fourni s- seurs d’alarmes et de détecteurs incendie et susceptible de s’élever à plus de 900 mi l lions € . Le p remier c hiffrage se base sur 2 hypothèses principales

1 - une concentration de la demande sur les produits milieu de g amme (autour de 20 €), 2 - l’installation d’un seul détecteur de fumée par logement. T outefois , selon la surface et l e typ e de logement s concerné s , il pourra être nécessaire d’installer un deuxième détecteur, voire un troisième

- une maison individuelle totalise en moyen ne 4,8 pièces , quand ce chiffre s’établit à 3 pour le log e ment collectif

- une maison peut être de pl a in - pied , comme elle peut posséder un niveau supplémentaire ( c’est le cas d’une majorité des maisons individuelles) ou une cave , auquel cas (et intuit i- v ement, mais le décret d’application devrait le confirmer) devrait s’imposer l’installation d’au moins un détecteur par n i veau. E n d’autres termes , sur la base de l’ hypothèse 1 qui r este inchangée, et d’une seconde hyp o- thèse r e te nant le scénario d’au moins deux détecteurs installés en habitat individuel (un au rez - de - chaussée et un à l’étage) , le marché des détecteurs de fumée pour l’habitat résidentiel pou r- rait alors représenter une envelopp e d’un peu plus de 900 millions € . Un potentiel qui pourrait encor e s’accroître si le particulier choisi ssai t judicieusement d’installer deux détecteurs lorsqu’il occupe un logement collectif d’une surface supérieure à 70 m², un en zone jour dans les lieux de vie, et un en zone nuit dans l es lieux de sommeil, étant enten du qu’un d é tecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) couvre une surface comprise entre 60 et 70 m² pour une hauteur de 2 m50.

[modifier] au sujet du diagnostic énergétique

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4