consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Or et environnement

Or et environnement

Un article de Encyclo-ecolo.com.

(Différences entre les versions)
m (a renommé Or en Or et environnement)

Version du 6 juillet 2011 à 09:41

Or

Sommaire

L'or, précieux et inaltérable

L'or est le deuxième métal connu par l'Homme après le cuivre et est utilisé depuis le Ve millénaire av. J.-C.  Qu'il soit massif, en pépites ou en paillettes, l'or est un minéral que l'on peut trouver partout, mais en quantité souvent modeste.

L'or, histoire d'un métal noble

Toutes les civilisations se sont interrogées sur l’origine de l’or. Pour certaines en Amérique du Sud et en Europe au Moyen Âge, l'or est d'origine solaire. En réalité, l’or est dispersé naturellement dans la Terre et notamment dans la croûte terrestre.

Les premières mines d'or remontent aux Egyptiens autour de 2000 ans avant Jésus christ. Les premières ruées vers les gisements d'or ont eu lieu au 19ème siècle : ruées vers les gisements d'or. En 1985, les frères Struben découvre des minerais dans les montagnes.

>>>Actuellement, les principaux gisements d'or sont en Afrique du sud et en Amérique. La plus grosse réserve d'or mondial se trouve à la réserve fédérale de New York.

Les propriétés de l'or

L'or est un métal noble qui fond facilement, est inaltérable au feu et facile à travailler. L'or se retrouve intact lors des fouilles archéologiques, plusieurs millénaires après qu’il a été enfoui. Le mélange avec d'autres métaux sera déterminant sur la couleur de l'or qu'il soit jaune, blanc ou rose.

L'or est un métal qui ne peut donc pas être attaqué ni par l'eau, ni par la terre, ni par le temps, ni par la mer, et depuis des millénaires les hommes le savent. Aujourd'hui encore, sur tous les continents, l'or jaune, gris ou rose continue et continuera à exercer sa séduction et son prestige.

b-ethique.jpg

L ’or est aussi présent dans les océans, mais disséminé sous forme de particules trop petites pour être récupérées aisément. Pourtant, le volume imposant des océans en fait le plus grand gisement du monde.

La production d'or

billets3.jpg On produit environ 2000 tonnes d'or par an dans le monde, mais pas dégâts conséquents portés à l'environnement. Le mercure utilisé pour capter l'or est désastreux sur les sols, les cours d'eau, les écosystèmes.

• A cause de l'acidité de l'eau, le mercure utilisé se transforme en méthylmercure. Celui-ci s'accumule tout au long de la chaine alimentaire et provoque, à des doses concentrées, des troubles neurologiques irréversibles.

La production d'or a de nombreux impacts négatifs :

•Les conditions sociales offertes aux mineurs sont parfois déplorables, •Les grandes compagnies minières versent souvent des royalties ridicules à leur pays hôte : 3% parfois contre souvent 40% pour l'industrie du pétrole,

•La plupart des exploitants d'or ne remettent pas les sols en état après avoir épuisé une mine, •La production de l'or est polluante : les mines d'or utilisent des bassins remplis de cyanure et de chlore pour séparer l'or des impuretés. Les rejets ne sont pas toujours nettoyés.

L'or, une industrie polluante

  • La production totale d'or depuis les débuts de l'humanité remplit un cube de 20 mètres de coté, soit 160 000 tonnes.
  • Environ la moitié de cet or est stockée sous forme de bijoux.
  • La production mondiale d'or (voir les chiffres du Planetoscope) représente de 2000 à 2500 tonnes d'or par an
  • L'utilisation du mercure dans les extractions d'or sauvages (orpailleurs) est une catastrophe écologique (forêts de Guyane, d'Afrique équatoriale, ..)
  • L’extraction de seulement 20 g d’or nécessite d'utiliser 50 000 litres d’eau, 150 litres d’essence, 18 kg d’oxyde de souffre, de brasser 20 tonnes de déchets miniers et émet 415 kg de CO2,

La nécessité du recyclage de l’Or pour l’environnement Selon des chiffres publiés par l’un des premiers groupes miniers aurifères, en 2010, la production de 1 kilogramme d’Or (soit une cinquantaine de colliers en Or 18 carats) a nécessité ou généré : - l’extraction de plus de 1 000 tonnes de minerai ; - le broyage de près de 6 000 tonnes de minerai ; - la formation de 2 000 tonnes de déchet minier ; - la consommation de 2,3 millions de litres d’eau ; - le rejet dans l’atmosphère de près d’une tonne d’oxyde de souffre (responsable des pluies acides) ; - le rejet dans l’atmosphère de 27 grammes de mercure et de 22 grammes d’arsenic

- la consommation de 238 kilogrammes de cyanure ; - le rejet de 1,3 litre de cyanure ; - l’utilisation de 48 kilogrammes de pneus ; - l’émission de 23 tonnes de Gaz à Effet de Serre !

recyclage.jpg


Le recyclage de l’Or ou la ruée vers l’Or vert

  • Depuis 6 000 ans, l’homme ne peut se passer des métaux, or le stock de ces ressources NON RENOUVELABLES s’amenuise aussi vite que leur extraction détériore l’environnement.

Pour répondre aux besoins de l’humanité tout en limitant l’impact sur la planète (particulièrement le réchauffement climatique), la seule solution réside dans le RECYCLAGE. Depuis 25 ans, je rachète de l’Or et je m’attache à expliquer que mon activité ne s’arrête pas là. Cet Or, nous l’affinons et le RECYCLONS avant de le réinjecter dans les filières industrielles, favorisant ainsi des circuits courts et minimisant l’impact environnemental.

Un récent rapport du PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement) sur le taux de recyclage des métaux apporte de l’eau à mon moulin. Le constat est sans appel : « les taux de recyclage des métaux sont dans de nombreux cas très inférieurs à leur potentiel de réutilisation ». La conclusion est tout aussi explicite : « Le passage à une économie verte suppose une progression spectaculaire des faibles taux actuels de recyclage des métaux. »

Le recyclage de l’Or prend vraiment toute son importance dans un monde où la demande en métaux n’est plus soutenable si le taux de recyclage ne s’améliore pas.

La nécessité du recyclage de l’Or pour l’économie Avec un taux de recyclage proche de 80 %, l’Or montre la seule voie soutenable pour faire face à ’augmentation de la demande mondiale en métaux.

Le stock d’Or mondial est estimé à 167 000 tonnes, dont la moitié sous forme de bijoux et plus des deux tiers aux mains des particuliers. Cela représente plus de 60 années de production minière et est supérieur aux réserves non encore exploitées dans le sous-sol, évaluées à 20 années de production minière. Il y a donc aujourd’hui plus à exploiter dans le stock hibernant que dans les réserves non encore extraites. Particularité, le nombre important de propriétaires et leur répartition planétaire font de cette réserve un marché non contrôlable par les états ou un quelconque oligopole !


  • Le recyclage de l'or, en évitant toutes ces nuisances, est donc un acte écologique.

La valeur sociale de l’Or minier industriel Ce même groupe, qui ne génère « que » 35 000 emplois, dégage une marge de 70 %.

Concrètement, pour chaque once (environ 31 grammes) vendue, le bénéfice est supérieur à 1 000 dollars, alors que, dans le même temps, seulement 26 dollars sont payés en redevances et en taxes de production aux états qui possède la ressource non renouvelable. Pas très équitable comme pratique et surtout non durable…

L’Or : un champion du recyclage

  • En 2010, la France a recyclé 30 tonnes d’Or. Alors que l’Europe ne produit pratiquement plus d’Or par extraction (17 tonnes en 2010), la prise en compte de ce recyclage placerait l’Italie et le Royaume-Uni dans les dix premiers producteurs miniers. Quant à la France et à l’Espagne, qui n’extraient plus d’Or sur le Vieux Continent, elles se situeraient au 20e rang. Jamais la France et l’Europe n’ont produit autant d’Or, et ce, sans mine !

La nouvelle mine d’Or réside dans les boîtes à bijoux des Français. En recyclant cet Or, tout le monde y gagne :

  • le consommateur, qui détient 70 % des stocks mondiaux et peut pour une fois profiter de la flambée des cours des matières premières ;
  • l’économie, car en recyclant localement cet Or, des emplois sont créés, des taxes sont prélevées (8 % de taxes en France, contre 2 % de redevances pour les grands groupes miniers) et l’argent issu d’un stock hibernant réinjecté dans l’économie.

Nous sommes donc bien loin de l’image d’Épinal de l’acheteur d’Or exploitant la misère du monde. Notre secteur montre aujourd’hui la voie pour instaurer une économie du recyclage dans nos sociétés qui vont devoir arrêter de prélever tant de ressources non renouvelables. Le recyclage, qui ne présente que des avantages pour la planète et donc ses habitants, est notre mine d’Or du XXIe siècle ! (tribune libre de P Schein de juillet 11)

Lire également au sujet de l'or

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.