consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Abysses

Abysses

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Abysses

Sommaire

Les abysses

Les abysses correspondent à la partie plate des grands fonds marins. Elle est située entre 5000 et 6000 mètres sous le niveau de l’eau. La plaine abyssale est souvent délimitée par une dorsale continentale et plus rarement par des fosses océaniques encore plus profondes.

Les abysses, entre énigmes et découvertes

Les fonds marins représentent 70 % de la surface de la Terre. Avant les années 1970, les scientifiques pensaient qu’aucune vie ne pouvait subsister à de telle profondeur dans des conditions extrêmes (température proche de 0 ou négative, absence de nourritures « classique », pressions très fortes etc) mais l’évolution technologique à permis d’y trouver de nombreuses espèces vivantes.

Des espèces animales nombreuses

D’autre part, le nombre d'espèces à y découvrir est actuellement évalué entre 10 et 30 millions contre les 1,4 million considérés pour le reste de la Terre, d'un point de vue terrestre ou marin (basses profondeurs).

Au fond des océans, la température est très élevée et la vie y est abondante. Il y a certes beaucoup moins de gros organismes mais ceux présents, notamment dans les cheminées hydrothermales, ne tirent pas leur énergie du soleil mais plutôt de composés chimiques comme les composés soufrés.

D’autres organismes, plus haut dans la chaîne alimentaire, ont développé des capacités bioluminescentes…Seul 1% du plancher océanique n’a été exploré. 

À partir de 1 000 m de profondeur la lumière du Soleil est totalement absente. La température chute en dessous de 4°C. La pression est 100 fois supérieure à celle de la surface (100 kg/cm²). Parmi les créatures que l’on croise à ces profondeurs, le poisson lanterne constitue sans doute l’une des espèces les plus abondantes. Cette véritable petite lanterne permet au poisson d’attirer ses proies vers sa bouche béante. 

Des conditions de vie extrêmes

Pour se nourrir certains animaux adoptent une stratégie leur permettant d’économiser leur énergie. Ils attendent immobiles que les proies viennent à eux. C’est le cas du diable de mer. Autre exemple : le saccopharynx. Sa forme est des plus surprenantes. Il possède une queue extrêmement sensible. Sa physionomie particulière lui permet d’engloutir des proies aussi grosses que lui.

À 4 000 m de profondeur, sur le plancher océanique, la pression peut atteindre 400 fois celle de la surface (400 kg/cm²). La nourriture se fait rare. Seulement 3 % de la matière organique produite en surface parvient jusqu’aux grands fonds. 

Les poissons des grandes profondeurs sont impossibles à étudier en laboratoire. En effet, une fois remontés à la surface, les changements de température leur est généralement fatale...Le monde des abysses réserve encore bien des surprises aux scientifiques…


[modifier] Sur les abysses et la pêche en eaux profondes

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.