consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Algues et alimentation

Algues et alimentation

Un article de Encyclo-ecolo.com.

algues


Sommaire

Les algues

  • Algues: Ensemble des organismes autotrophes c'est-à-dire capables de se développer uniquement à partir d'éléments simples comme le gaz carbonique, l'eau, les sels minéraux..., éléments à partir desquels ils se développent par photosynthèse.

La taille de ces organismes peut varier de quelques micromètres à plusieurs mètres. Ils peuplent pour la grande majorité les milieux aquatiques eau de mer et eau douce. Les algues font partie du règne végétal. On distingue 2 grands groupes d'algues :

  • Les phytobenthos ou macroalgues : espèces fixées au fond de l'eau par un thalle,
  • Le phytoplancton : espèce qui flotte ou nage en pleine eau.

Les algues présentent des couleurs variées dus à la présence de pigments particuliers masquant plus ou moins la chlorophylle. On distingue 3 lignées différentes dans les macroalgues :

  • Les algues vertes ou Clorophytes,
  • Les algues brunes ou Chromophytes,
  • Les algues rouges ou Rhodophytes.


Les algues et leurs vertus

  • Les algues sont employées par les hommes depuis la préhistoire. Elles sont la base de la chaîne alimentaire en mer et sont donc l’un des fondements de la vie. Au siècle dernier les algues ont nourri les peuples littoraux, elles leurs servaient aussi à fertiliser les sols pour les cultures et de combustible pour le chauffage. </p>

Les algues sont apparues il y a 1,5 milliard d'années lors de la formation d'eucaryotes photosynthétiques, ce groupe est à l'origine du règne Végétal et peut-être aussi de celui des Mycètes.

La classification des algues

  • Les phytobenthos ou macroalgues : espèces fixées au fond de l'eau par un thalle,
  • Le phytoplancton : espèce qui flotte ou nage en pleine eau.

La classification des algues repose surtout sur la nature des pigments des algues. On distingue :

  • les Pyrrhophytes ou dinoflagellés. De couleur brune, leur paroi est formée par des plaques de celluloses sous la membrane plasmique. Elles font partie du phytoplancton et sont responsables du phénomène des eaux rouges. Certains dinoflagellés ne possèdent pas de pigments photosynthétiques.
  • Les Chrysophytes ou Algues Dorées. De couleur jaune à brune, ces algues font parties du plancton d'eau douce, leur paroi est composée de pectine imprégnée de silice.
  • Les Bacillariophytes ou Diatomées. De couleur jaune, brune ou verte, leur paroi est constituée principalement de silice formant un véritable squelette externe.
  • Les Euglénophytes. Ces algues flagellées vivent dans les eaux stagnantes. Leur paroi est constituée de plaques protéiques sous leur membrane plasmique. Certaines de ces algues n'ont plus de chlorophylle et peuvent alors être confondues avec des animaux.
  • Les Rhodophytes ou Algues Rouges (Porphyra, Nemalion). Elles vivent principalement en eaux salées chaudes et peuvent se développer à de grandes profondeurs (jusqu'à 200 m). Leur paroi comprend de la cellulose mais aussi d'autres polysaccharides. Nombreuses espèces pluricellulaires.
  • Les Phéophytes ou Algues Brunes ( Fucus, Laminaire). Ces algues vivent en eaux salées plutôt froides et se développent jusqu'à 20 m de profondeur. La paroi est également composée de cellulose, mélangée à d'autres polysaccharides. Nombreuses espèces pluricellulaires.
  • Les Chlorophytes ou Algues Vertes (Codium, Caulerpes, Characées). Ces algues vivent dans la zone des marées, jusqu'à 10 mètres de profondeur. Leur paroi est uniquement composée de cellulose. Nombreuses espèces pluricellulaires.

Les trois derniers groupes peuvent encore être classés chez les Végétaux. (botanic06.com/site/EvolVie/algues.htm)


Les algues, dans l'alimentation

  • C’est seulement depuis les années 70 qu’on trouve une valeur gastronomique aux algues. Elles entrent aussi dans la composition de nombreuses préparations agroalimentaires. Les algues se nourrissent uniquement des éléments, ou corps simples, qu'elles puisent dans l'eau de mer.
  • On découvre chaque jour un peu plus le rôle primordial joué par les minéraux et oligo-éléments pour la santé, que ce soit sur le plan cardio-vasculaire, le système immunitaire, et bien d'autres aspects de la pathologie, sachant que de nombreuses affections sont reliées à une insuffisance en certains minéraux.
  • L'agriculture industrielle intensive à appauvri les sols qui ne peuvent que produire des aliments pauvres en nutriments essentiels. Les minéraux présents dans les algues ont été transformés en agrégats moléculaires très assimilables.
  • Certaines algues alimentaires possèdent également une grande richesse en chlorophylle, en vitamines (hydro ou liposolubles), de nombreux acides aminés, des glucides, des lipides, des diastases, des mucilages et également des antibiotiques naturels. </p>

Chaque année, on absorbe l'équivalent d'un kilogramme d'algues fraiches... sans le savoir : crèmes glacées, mayonnaise, pâtisseries et plats cuisinés contiennent des extraits d'algues qu'on peut identifier sous les noms de code E401 à E407 !

Les molécules extraites des algues

On extrait des algues des molécules complexes (polysaccharides) de la paroi des cellules des algues : les alginates, d'algues brunes (Ascophyllum nodosum, Fucus serratus); les carraghénanes, d'algues rouges (Chondrus crispus, Mastocarpus stellatus) et l'agar-agar, d'une algue rouge particulière (Gelidium sesquipedale). Ces molécules ont des propriétés gélifiantes et épaississantes tout en étant incolores, inodores et insipides. Parfait pour rendre la crème au chocolat onctueuse à souhait sans en changer le goût !


Les algues, légumes de la mer

  • La culture d'algues alimentaires est un secteur en croissance .

Riches en minéraux (iode calcium) et en vitamines (A, C et E), les algues figurent au menu des Asiatiques depuis des siècles.

L'aspect visqueux des algues n'incite pas à manger des algues en apéritif. Pourtant, les algues sont comestibles et ont de nombreuses vertus.

Cette salade de la mer, boudée des gastronomes, est devenue un additif incontournable pour l'industrie agroalimentaire. Bonbons, pâtisseries, entremets, plats préparés, sauces, gelées, glaces, ou encore nourriture pour animaux domestiques, tous utilisent les propriétés gélifiantes et épaississantes des algues. Les produits diététiques tels que les yaourts allégés sont aussi préparés avec des extraits d'algues. Leur texture et leur viscosité naturelles remplacent la farine, les œufs ou le beurre sans apporter de calories.

Certains pays ACP comme Tonga et la Namibie s'orientent vers la culture de “légumes de la mer” destinés au marché local. La production à plus grande échelle en vue de l'exportation n'est, en revanche, guère envisageable compte tenu de l'expérience des Asiatiques et de leur suprématie sur ce marché.


La farine d'algues

  • Bien d'autres usages des algues existent et l’on est loin d'avoir épuisé toutes les possibilités.

La farine d'algues est très utilisée dans l'alimentation animale. Les agriculteurs, surtout biologiques, connaissent le pouvoir fertilisant des algues et emploient des extraits liquides pour stimuler la croissance des plantes et les protéger des maladies.

  • En cosmétologie, les algues sont très utiles. Leurs extraits entrent dans la composition du dentifrice et du rouge à lèvres, sans oublier leur emploi en thalassothérapie et dans les bains moussants aux senteurs marines. D'autres substances tirées des algues sont employées comme capsule d'enrobage de médicaments ou comme support pour la culture bactériologique.

Les applications industrielles des molécules d'algues sont vastes  : on les retrouve dans les boites de Pétri des laboratoires de recherche, dans des produits cosmétiques (laits pour le corps, savons, shampoings, dentifrices, fixateurs de parfum...), dans des produits pharmaceutiques (enrobages de médicaments, des pansements gastriques...) et même dans des produits industriels divers tels que des adhésifs ou des peintures pour bâtiment ! On découvre toujours de nouvelles applications à ces molécules et on découvre aussi de nouvelles molécules. Ainsi, les fucanes d'algues brunes semblent présenter des propriétés anticoagulantes, anti-inflammatoires, antivirales voire antitumorales.

Dénuées de toxicité et pauvres en graisse, toutes ces algues sont de plus en plus utilisées par les fabricants d'aliments allégés. À eux seuls, les secteurs textile et alimentaire absorbent en moyenne 80 % de la production mondiale de ces extraits et la demande ne cesse de croître.

  • Certaines espèces d'algues sont aussi appréciées pour leurs propriétés antiseptiques et antivirales. Enfin, leurs vertus antivirales laissent espérer la mise au point de médicaments notamment contre le VIH/sida.


Propriétés étonnantes des algues

  • De très nombreux secteurs industriels ne pourraient se passer des phycocolloïdes ou hydrocolloïdes, des extraits d’algues au pouvoir épaississant, gélifiant et stabilisant irremplaçable.

Capable de retenir jusqu'à 140 fois son propre volume d'eau, l'acide alginique, tiré d'algues brunes, est indispensable à l'industrie textile et alimentaire. Le pouvoir gélifiant des agars, issus d'algues rouges, est mis à profit dans toutes sortes de préparations industrielles telles que confiseries et sauces. Quant aux carraghénanes, eux aussi tirés d'algues rouges, leur principal débouché est la fabrication de desserts lactés.

La simple récolte d'algues sauvages ne suffisant plus à satisfaire la demande, certains pays côtiers du Sud se sont lancés dans la culture, encouragés parfois par des industriels soucieux de sécuriser leur approvisionnement. Ainsi, en Afrique et dans les îles du Pacifique, des fermes aquacoles cultivent notamment des algues Eucheuma.

Dans les autres régions ACP, l’Afrique du Sud est le seul pays à avoir une production significative d'algues brunes (30 000 t) tandis que la Tanzanie se place en tête pour les algues rouges (115 000 t), suivie de l'Afrique du Sud et de Madagascar avec respectivement 2 000 et 1 700 t. Selon la FAO, de bonnes perspectives s'offrent aussi à des pays comme le Mozambique, la Namibie ou le Sénégal.


Le Japon, roi de la consommation d'algues

  • Manger des algues régulièrement permet de rétablir l'équilibre minéral organique perturbé par une longue consommation d'aliments déminéralisés par une culture dans des sols débalancés. Les algues alimentaires les plus populaires nous viennent du Japon, et font parties des mœurs culinaires nippone. </p>

Parmi les nombreuses sortes d'algues alimentaires on retrouve surtout  :

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.