consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Boissons sucrées

Boissons sucrées

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Stevia


Sommaire

Les boissons sucrées

Trop de boissons sucrées et de sodas au quotidien nuisent à la santé. Les boissons sucrées sont une des causes majeures d'obésité chez les enfants et les adultes.

  • Coca cola vend près de 17 000 boissons vendues par seconde en 2007, soit près d’1,5 milliards de boissons sucrées vendues chaque jour pour

Une boisson est par définition un liquide destiné à étancher la soif et à maintenir l'équilibre en eau de l'organisme et non à fournir des calories et du sucre. Or, les sodas représentent près de 250 calories par jour pour les jeunes américains. Les boissons sucrées, que ce soit les boissons gazeuses ou « fruitées » ou « énergétiques » et autre eau vitaminée, sont tout simplement des bonbons liquides.

La valeur nutritive des boissons sucrées

  • De valeur nutritive pratiquement nulle, les boissons sucrées renferment principalement de l’eau et du sucre ajouté sous forme de sirop de maïs à haute teneur

en fructose. C’est ce qu’on appelle un apport en calories « vides ».

Les boissons sucrées sont généralement des aliments caloriques de faible valeur nutritive puisqu’elles ne renferment pas de quantités appréciables de vitamines, minéraux et autres composés bénéfiques. Il est donc important de limiter leur consommation. Rien ne remplace l’eau pour s’hydrater. Les aliments nous en fournissent une partie, soit de 0,5 à 1 L / jour. Cependant, nos besoins quotidiens en eau sont plus élevés. Les hommes en ont besoin au minimum de 3 litres et les femmes de 2,2 litres. Peu importe le type de liquide ( eau, tisane, thé, lait, jus ), il compte dans l’apport hydrique. Pour les petites dents sucrées qui ont de la difficulté à s’habituer à boire un liquide sans goût, essayez l’eau citronnée. Elle a du goût, vous rafraîchira sans hésitation et, surtout, elle ne vous jouera pas de tour sur le plan du contenu énergétique.

Boissons pour 250 ml Calories Sucre Cocktails de fruits ( raisin ) 163 40 g ( 8 c. à thé ) Boissons de fruits ( mélange ) 125 33 g ( 6,5 c. à thé ) Boissons énergisantes 150 35 g ( 7 c. à thé ) Jus de pomme 116 29 g ( 6 c. à thé ) Jus d’orange 112 28 g ( 5,5 c. à thé ) Thés glacés et limonades 120 30 g ( 7 c. à thé ) Boissons gazeuses 116 29 g ( 7 c. à thé ) Boissons pour sportifs 60 15 g ( 3 c. à thé )

Les boissons sucrées et le sucre

  • Dans une seule bouteille de boisson sucrée au format de 490 ml, il y a jusqu’à 12 cuillérées à thé de sucre, pour un total de 200 à 240 calories, ce qui représente en moyenne la consommation quotidienne des jeunes américains. C’est beaucoup trop. Aux États-Unis, les jeunes ont presque triplé leur consommation de boissons sucrées au cours des 30 dernières années, et ce, au détriment du lait, source de protéines, de vitamines A et D et de calcium. Si bien que les boissons sucrées sont devenues la première source de sucre dans leur alimentation, représentant près de 10 % des besoins énergétiques

quotidiens d’une personne

Les boissons sucrées désaltèrent peu

Il y a aussi un autre problème : ces boissons sucrées rassasient peu. Selon une étude menée auprès d’enfants d’âge scolaire, plus les enfants boivent de boissons sucrées, plus le bilan énergétique total de la journée augmente ! Lorsque consommées sous forme liquide entre les repas, les calories vides absorbées s’ajoutent au total de la journée, pouvant aller jusqu’à 150 calories supplémentaires

la consommation de boissons sucrées n’est pas compensée par une diminution significative de l’ingestion de nourriture lors du repas suivant. Et ce n’est pas tout. Des études récentes démontrent que la consommation d’au moins une boisson sucrée par jour chez les adultes se traduit par une augmentation de 27 % du risque de souffrir d’obésité ou d’embonpoint, une augmentation de 40 % du risque de maladie coronarienne et deux fois plus de risques de développer un diabète de type 2.

Chez les enfants, la consommation quotidienne d’au moins une boisson sucrée augmente le risque d’embonpoint de 60 %.

Bien que la littérature scientifique sur le lien entre la consommation de boissons sucrées et l’embonpoint soit controversée, il y a suffisamment de preuves pour recommander de limiter la consommation de boissons sucrées à une seule par jour, préférablement sous la forme de jus de fruits pur à 100 % et dans un format de seulement 220 ml (environ 100 calories ), soit moins qu’une canette.

Comment parvenir alors à réduire la consommation de boissons sucrées de toute provenance à seulement 100 calories par jour, en moyenne, comme recommandé par l’American Heart Association ? Un geste quotidien bien simple est de substituer des boissons caloriques par l’eau qui, pour sa part, n’apporte aucune calorie à notre corps tout en permettant une hydratation optimale.

Ainsi, boire 1 à 2 litres d’eau par jour permet de maintenir un apport énergétique minimum entre les repas et, par conséquent, de contribuer à prévenir un gain de poids. Je vous suggère de conserver de l’eau froide à portée de main, dans une bouteille recyclable, dans le frigo et sur le coin du bureau.

(source : /www.cqpp.qc.ca/f)


Boire l'équivalent d'une à deux cannettes par jour augmenterait le risque de diabète et de syndrome métabolique

L'usage abusif des boissons sucrées est un facteur de mauvaise santé dentaire lié aux pullulations microbiennes qu'il entraîne.

Les boissons sucrées light

Les sodas light au quotidien nuisent à la santé. existe une association entre la consommation de boissons gazeuses light (ou diètes) et le syndrome métabolique. En effet, selon la plus récente étude publiée à ce sujet, [Nettleton JA, Lutsey PL, et coll. Diet soda intake and risk on incident metabolic syndrome and type 2 diabetes int the multi-ethnic study of atherosclerosis ( MESA ). Diabetes Care, 2009 ; 32 ( 4 ) :688-94.] la consommation d’une seule boisson gazeuse diète par jour est associée à un tour de taille élevé (homme plus grand ou égal à 102 cm, femme plus grande ou égale à 88 cm ) et à une glycémie à jeun élevée ( au moins 100 mg/dl ). Or, on sait qu’il s’agit de facteurs de risque du syndrome métabolique et du diabète de type 2. Les auteurs précisent que ces résultats épidémiologiques ne prouvent pas un lien de causalité, mais rappellent qu’ils concordent avec ceux de deux études longitudinales antérieures.

Des scientifiques croient que cette association entre les boissons gazeuses light et le syndrome métabolique puisse résulter de facteurs confondants, inhérents au mode de vie, aux comportements alimentaires ou à des caractéristiques démographiques ( piètre qualité de l’alimentation et sédentarité, entre autres ). Il est notamment fréquent que les boissonsg azeuses accompagnent des aliments denses en énergie. Il y a aussi des mécanismes biologiques qui sont proposés et qui mettent en cause les édulcorants de synthèse comme l’aspartame

Boire du soda light augmente le risque d’accident vasculaire Les gros consommateurs de soda light ont un risque d’accident vasculaire 61% supérieur aux autres, rapporte une étude américaine. (Le soda light augmente les risques pour la santé)

kids.jpg
  • Si on boit 1 canette par jour en moyenne, on accroît son risque de faire un accident vasculaire (avc) de 61% par rapport à une personne qui ne boit aucun soda, light ou normal !



Le lien entre boissons sucrées et diabète de type 2

  • Des analyses montrent la nécessité de remplacer les boissons sucrées par l’eau : une forte corrélation est établie entre celles-ci et la prise de poids.

Boissons sucrées et obésité

  • On peut expliquer le développement de l'obésité abdominale par notre style de vie sédentaire et nos mauvaises habitudes nutritionnelles. La surconsommation de boissons sucrées joue un rôle significatif.

L'eau, meilleure pour la santé

  • De nouvelles études mettent en évidence que remplacer les boissons sucrées par l’eau serait bénéfique pour la santé. L'eau permettrait de limiter le développement du diabète et des maladies cardiométaboliques.

La taxe sur les boissons sucrées

Le gouvernement veut taxer les boissons sucrées au nom de la lutte contre l' obésité.

Pour ou contre la taxe boissons sucrées ?

Le projet de loi de Finances pour 2012 instaure, à compter du 1er janvier 2012, une taxe sur les boissons contenant des sucres ajoutés au profit de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Le taux de la taxe sera fixé à 3,58 euros par hectolitre en 2012. Qu'en pensez-vous ?


Idées reçues sur les boissons sucrées

  • Les calories liquides contenues dans les boissons sont plus susceptibles d’augmenter le poids corporel que les calories sous forme solide.


VRAI Consommées en excès, ces boissons sucrées peuvent faire grimper l’aiguille du pèse-personne, en plus de contribuer à augmenter les risques de certaines maladies. Les boissons sucrées sont rapidement digérées et les calories qu’elles apportent sont généralement en surplus de celles fournies par les aliments ( au lieu de les remplacer ). En d’autres termes, il est facile de boire une grande quantité de boissons sucrées sans ressentir un sentiment de plénitude. Pensez-y, boire un contenant de 400 ml de jus représente l’équivalent, en calories, d’avoir mangé trois fruits frais. Vivement l’eau pour étancher la soif ! Ajoutez-y des tranches de lime, de citron, d’orange, de pamplemousse ou d’autres agrumes pour lui donner plus de goût.

  • Les thés et cafés glacés sont équivalents à leurs versions chaudes natures.

FAUX Contrairement au café noir ou au thé nature, les thés et cafés glacés vendus dans les chaînes de restaurant et les épiceries sont, dans la majorité des cas, très sucrés et, par conséquent, très caloriques. De plus, on y ajoute très souvent de la crème ( fouettée ou non ) ou encore de la crème glacée. Résultat : le contenu en matières grasses, donc en calories, augmente. À titre d’exemple, le thé glacé du commerce se compare aux boissons gazeuses en termes de calories et de sucre ajouté et il contiendrait environ 20 fois moins d’antioxydants que le thé vert fraîchement infusé ! Du côté des cafés glacés, le portrait peut être encore plus spectaculaire

16 oz de café glacé peut contenir jusqu’à 25 g de gras ( l’équivalent de 5 c. à thé ), 16 sachets de

sucre et fournir facilement 500 calories. À ce compte, on peut facilement les qualifiés de desserts ! Lorsque l’on considère la taille des formats vendus et la quantité que l’on peut boire par un après-midi de canicule, on s’aperçoit que l’apport énergétique de ces boissons est considérable.


  • Les boissons aux fruits sont plus sucrées que les jus de fruits.

FAUX Les jus de fruits contiennent généralement la même quantité de sucre que les boissons aux fruits, à la différence que le sucre contenu dans les jus est naturellement présent et non pas ajouté, comme c’est le cas des boissons sucrées. Bien que les jus de fruits renferment davantage de vitamines et minéraux et, de ce fait, peuvent contribuer à atteindre les portions journalières du groupe fruits et légumes du Guide alimentaire canadien, on devrait limiter leur consommation à 250 ml par jour. Le fruit frais entier, plutôt que son jus, apporte une meilleure valeur nutritive et les fibres qu’il renferme contribuent à l’effet de satiété.



  • Les boissons énergisantes sont appropriées lors de la pratique d’activités physiques, au même titre que les boissons énergétiques ( pour sportifs ).

FAUX Même si certaines marques allèguent que le produit est un gage de performance, le terme énergisant de ces boissons réfère davantage au sucre ajouté qui fournit de l’énergie, c’est-à-dire des calories, ainsi qu’à la caféine, un stimulant qui peut masquer la fatigue sans toutefois l’enrayer. À ce titre, certaines boissons énergisantes peuvent contenir l’équivalent en caféine de deux tasses de café et même davantage dans le cas des mégas formats ! Contrairement aux boissons pour sportifs, les boissons énergisantes sont dépourvues de sels minéraux et contiennent une trop grande concentration de sucre qui, non seulement nuit à une bonne hydratation, mais peut également provoquer des malaises gastriques lors de l’exercice. Autrement dit, les boissons pour sportifs sont conçues précisément pour la réhydratation lors d’exercice physique soutenu, ce qui n’est pas le cas des boissons énergisantes.

[modifier] sur les boissons sucrées


Edulcorants

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.