consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Chauffe-eau

Chauffe-eau

Un article de Encyclo-ecolo.com.

 Chauffage solaire


Sommaire

Le chauffe-eau


Le chauffage est une préoccupation centrale quand on parle habitat durable et économies d'énergie.


Quelle solution de chauffage-eau adopter

Chauffe-eau instantané électrique, à gaz, solaire, récupérateur de chaleur, ou ballon d’eau chaude...

En matière de production d’eau chaude sanitaire, les solutions ne manquent pas. De son cote, le consommateur est de plus en plus soucieux de son bien être. Attentif a sa consommation énergie pour pouvoir profiter de ce confort au moindre cout et sensible aux nouvelles préoccupations environnementales, il ’oriente plus volontiers vers des équipements qui contribuent a la réduction des émissions de gaz a effet de serre (C02).

En matière de chauffe-eau, les possibilités offertes sont nombreuses : électrique, thermodynamique, solaire, etc.

Quelle technologie choisir de chauffe eau ?


  • La réponse dépend notamment de la motivation de l’utilisateur, des contraintes d’installation et du budget. La capacité de l’appareil est également conditionnée par le nombre d’occupants, les habitudes de consommation en eau chaude, le nombre de pièces et le degré d’occupation des lieux.

Numero 1 de la rénovation, acteur majeur du chauffe-eau en France, des chauffe-eau traditionnels et a énergie renouvelable depuis plus de 80 ans. En tant qu’expert, sur un marche dynamique caractérise par l’innovation, la marque dispose de la gamme la plus complète avec pres d’une centaine de references en chauffe-eau traditionnels et a energie renouvelable (thermodynamiques et solaires) et des services dedies.

Avec l’entree en vigueur du Grenelle de l’Environnement, l’offre en matière équipements produisant de l’eau chaude sanitaire (ECS) évolue sensiblement. La conjoncture, comme la nouvelle réglementation thermique, poussent particuliers et entreprises a mieux exploiter les énergies actuelles afin d’optimiser le rendement de leur installation mais également d’identifier les gisements économies representes par les energies renouvelables.


Les exigences de la RT 2012 en matiere de performances energetiques (50 kWh ep/m2/an) conduisent à opter pour des solutions EnR telles que le chauffe-eau thermodynamique ou solaire.

D’ici 2012, les chauffe-eau EnR devraient representer 30 % du marche en volume. (Source : Marketing marche produit)

  • La répartition des émission annuelles de CO2 en chauffage par logement pour un foyer de 4 personnes (en kg CO2 / an) : 6030 pour le fioul vs 1276 pour l'électricité (Source : Calcul RT 2005 / Arrete Diagnistic de Performance Energetique)


Fort de son savoir-faire, le fabricant français a developpe deux technologies EnR distinctes : le chauffe-eau thermodynamique et le chauffe-eau solaire.

Ces solutions eco-performantes allient ecologie, economie et performance. Elles permettent de realiser jusqu’a 70 % économie d’energie tout en garantissant un confort optimal. Il est possible de beneficier d’aides financieres et d’incitations fiscales pour financer l’investissement qu’elles representent.

L’association Promotelec a pour mission de promouvoir les usages durables de électricité. Elle sensibilise particuliers et professionnels sur les solutions et les bons comportements pour construire ou rénover des logements et batiments qui soient surs, adaptes aux besoins de leurs occupants, economes et respectueux de l’environnement. En tant qu’adherent au GIFAM, Thermor est membre de l’association et s’inscrit, en developpant des produits de qualite, dans le cadre du Manifeste signe a l’issue des 1eres Assises Electricite & Habitat, organisees par notre association. Damien Hasbroucq, directeur de l’association Promotelec.

La gamme de chauffe-eau Thermor

  • La gamme de chauffe-eau Thermor apporte une reponse a tous les besoins et pour tous les budgets.

Des chauffe-eau traditionnels plus performants

Le chauffe-eau traditionnel a accumulation est la solution la plus simple pour produire de l’eau chaude. Il peut etre installe sur n’importe quelle arrivée d’eau froide et fonctionne automatiquement, ce qui le rend particulièrement intéressant pour repondre a des projets de renovation de toutes dimensions. Pour repondre a la principale preoccupation des consommateurs : durabilité et économie d’énergie, Thermor a developpe des technologies et des produits innovants.

  • C’est le cas de Visualis, un chauffe-eau qui ne chauffe que le volume d’eau necessaire suivant

les habitudes de vie (jusqu’a 20 % économies énergie). Grâce a sa commande, la quantite d’eau chaude disponible peut etre visualisee. De plus, Visualis est pourvu de la nouvelle technologie brevetee ACI Hybride : protection dynamique anti-corrosion. Celle-ci permet de beneficier d’une protection maximale quelle que soit la qualite de l’eau et prolonge significativement la duree de vie des chauffe-eau. Simple à mettre en oeuvre, le chauffe-eau traditionnel est un système de production d’eau chaude sanitaire plébiscité.

Eau equilibree Eau entartrante Eau agressive Eau tres agressive


La durée de vie d'un chauffe-eau

  • La durée de vie d’un chauffe-eau dépend de la qualité de l’eau, qui dépend de deux critères : le degré TH et la présence de nitrates, chlorures et sulfates.


1. Le degré TH. L’eau est dure (de 15 a 50°f) ou entartrante lorsqu’elle contient beaucoup de magnésium et de calcium. Ce qui est bénéfique pour la protection de la cuve. Lorsque ces éléments sont peu présents, ou complétement absents, elle est douce (0 a 14°f). Dans ce cas, elle est agressive pour la cuve du chauffe-eau.


2. La quantité de nitrates, chlorures et sulfates. Ces éléments accentuent la corrosion des métaux. L’eau est alors très agressive pour la cuve de l’appareil.


Techniquement, un chauffe-eau électrique est un réservoir d’eau muni d’un système de chauffe électrique et d’un thermostat de régulation. Sa cuve isolee thermiquement lui permet de conserver l’eau a température constante. L’appareil est équipé d’une résistance pour chauffer l’eau.


Il existe essentiellement deux types de resistances : la resistance steatite et la resistance ≪ thermoplongeur ≫ (blindee). La premiere est protegee par un fourreau et sans contact avec l’eau pour eviter l’entartrage, la seconde est directement plongee dans l’eau. Concernant les anodes, on les classe egalement en deux categories : celles en titane et celles en magnesium.

Les premieres, inusables, protegent la cuve des chauffe-eau contre la corrosion en emettant un courant permanent a l’interieur de la cuve, offrant ainsi une longevite accrue a l’appareil. Les secondes se ≪ consomment ≫ peu a peu. Une fois consommees, l’effet protecteur de ces anodes disparait, ce qui peut limiter la duree de vie de l’appareil.

Pour repondre aux problématiques de degradation de la qualite des eaux, Thermor lance la nouvelle technologie ACI Hybride. Ce système de protection dynamique anti-corrosion fonctionne sur le principe d’une anode hybride grande taille combinant l’action du titane et des particules de magnésium. Cette innovation, qui dispose d’un brevet mondial, protege la cuve encore plus longtemps. Ces technologies permettent de maintenir les performances et de prolonger sa duree de vie jusqu’a deux fois plus longtemps dans les eaux les plus agressives (par rapport a un chauffe-eau classique).


L’interet des chauffe-eau de petites capacites reside principalement dans leurs formats reduits. Tres utile lorsque l’on court apres les metres carres. Ils conviennent notamment dans le cadre de projets de renovation, en venant en appoint de l’installation principale. Thermor propose une gamme complete de chauffeeau electriques de petites capacites (de 10 a 50 litres) qui trouveront leur place sur ou sous un evier, ou dans un placard.

La proximite entre le chauffe-eau et le point de puisage assure ainsi une eau chaude immediate et davantage d’economies. On peut aussi installer un ballon de 200 litres et un chauffe-eau de petite capacite en complement pres d’un point de puisage. C’est la solution la plus economique pour une installation eloignee du chauffe-eau principal. Les chauffe-eau traditionnels ≪ Petites Capacites ≫ de Thermor sont equipes d’une resistance blindee et d’une anode magnesium elle-meme dotee d’une resistance compensatrice anticorrosion. Les différentes technologies de chauffe-eau traditionnels


Petits chauffe-eau pour petits recoins

  • La nouvelle technologie ACI Hybride est un système de protection dynamique anti-corrosion qui prolonge la duree de

vie des chauffe-eau.


Ces appareils utilisent l’énergie solaire pour la production d’eau chaude sanitaire. Suivant la région et l’exposition des panneaux, 70 % des besoins en ECS peuvent être couverts. Le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire consiste en un transfert de l’energie solaire absorbee par des capteurs solaire (chaleur) vers un systeme de stockage (ballon). Les rayons du soleil elevent la temperature du fluide caloporteur qui circule dans les capteurs thermiques et le ballon d’eau chaude. Énergie ainsi récupérée permet de couvrir 70 % des besoins annuels d’une famille en eau chaude sanitaire. Le complément est assure par une énergie d’appoint qui peut etre, suivant l’installation, electrique ou fournie par la chaudière.


Pour une installation optimale, il est important de s’adresser a un installateur partenaire Thermor ou un professionnel agrée Qualisol.



  • Travailler avec les chauffe-eau solaire Biopack Thermor, c’est opportuniste de bénéficier d’une offre complété qui répond aux problématiques des constructions neuves. C’est aussi un atout majeur pour viser l’obtention d’un label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Depuis trois ans, nous avons labellise

de cette manière 30 % de notre production totale en label BBC, soit environ une centaine de maisons.


Le ballon d’eau chaude, place a l’intérieur du logement, est raccorde a des panneaux solaires, poses ou intégrés a la toiture, ou fixes a un chassis au sol. Les rayons du soleil sont absorbes par les capteurs thermiques qui les restituent pour chauffer l’eau présente dans la cuve. Les ballons d’eau chaude des chauffe-eau solaires Biopack de Thermor beneficient d’une isolation renforcée afin de conserver l’eau chaude encore plus longtemps. Ils sont équipés de la technologie ACI hybride pour une meilleure protection de la cuve. Biopack est egalement disponible en version hydraulique pour pouvoir etre raccorde a une chaudiere.

Le choix des capteurs solaires est conditionne par la région de résidence, le type de montage envisage (capteurs integres ou fixes sur le toit, sur chassis ou sur tole ondulee, en positionnement vertical ou horizontal). Les capteurs solaires Biopack sont les plus performants du marche.


Ils offrent un rendement de 80 % pour les verticaux et de 82 % pour les horizontaux (voir fiches produits). La gamme Biopack beneficie d’un avis technique du CSTB pour etre eligible au credit d’impot. Elle est certifiee O solaire pour beneficier des aides regionales et NF CESI pour repondre au cahier des charges Promotelec. Elle est garantie cinq ans pour la cuve et deux ans pour la station solaire, preuve que Thermor n’utilise que des composants de qualite garantissant des performances superieures. Des équipements durables


Capteurs solaires à haut rendement


L’impact écologique de la production d’eau chaude sanitaire


  • L’impact écologique de la production d’eau chaude sanitaire par le fioul est de 960 kg de CO2/an, celui d’un chauffe-eau thermodynamique de 50 kg de CO2/an et celui d’un chauffe-eau solaire de 70 kg de CO2/an.


Au 1er janvier 2012, l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique en remplacement d’un autre chauffe-eau par un professionnel ouvre droit à un crédit d’impôt de 26 %. (Selon le projet de loi de Finances 2012, date du 31 decembre 2011)


Certifiee NF Electricite Performance, gage de qualite et de performance, la gamme Aeromax repond a la nouvelle norme en vigueur EN16147, ce qui lui permet d’etre encore plus performante dans les moteurs de calculs RT 2005/ RT 2012.


Chauffe-eau EnR thermodynamique : l’éco-solution du futur

  • À la pointe des nouvelles technologies liées au confort

thermique, l’aérothermie permet de récupérer les calories présentes naturellement dans l’air pour produire de la chaleur. Simple et économique. Fonctionnant sur le principe de l’aerothermie, les chauffe-eau thermodynamiques representent une solution économique pour produire de l’eau chaude sanitaire tout en préservant l’environnement. Le principe est simple : le ballon d’eau chaude est couple a une pompe a chaleur (PAC) air-eau avec laquelle on récupère les calories présentes dans l’air pour chauffer l’eau dont on a besoin. L’energie ainsi produite pour fournir de l’eau chaude sanitaire est gratuite, inepuisable et non polluante. Toutes les solutions en neuf, rénovation ou réhabilitation

Par rapport a un chauffe-eau electrique traditionnel, économie generee par un ballon thermodynamique peut atteindre 210 € par an. Le retour sur investissement est estime a 4 a 5 ans, en fonction de l’utilisation et du modele installe. Source : Marketing marche Groupe

Thermor dispose d’une gamme complete de chauffe-eau thermodynamiques qui repond a toutes les problematiques d’installation : air ambiant, gaine sur air exterieur, air exterieur ou air extrait. C’est la gamme Aeromax composee d’Aeromax 3, d’Aeromax Split et d’Aeromax VMC (


La fiscalité des chauffe-eau

  • Pour bénéficier des aides fiscales et de la TVA a 7 %, la pose du matériel doit être réalisée par un professionnel.
  • Au 1er janvier 2012, l’installation d’un chauffe-eau solaire en remplacement d’un autre chauffe-eau par un professionnel ouvre droit à un crédit d’impôt

de 32 %.


  • Selon le projet de loi de Finance 2012, date du 31 12 2011.

Après 25 ans de développement, énergie solaire a atteint sa pleine maturité. Elle offre 15 000 fois plus énergie que l’Homme n’en consomme. Sa part reste faible dans éventail des énergies (2 % aujourd’hui, 3 % en 2020).


  • Le projet de loi de Finances 2012 prévoit une série de mesures soutenant les travaux de rénovation qui permettent d’améliorer les performances

énergétiques.

En 2012, le cumul du crédit d’impôt développement durable et de l’écopret a taux zéro (PTZ) est rétabli, afin de réduire la concurrence entre les deux mécanismes et de constituer un levier essentiel.


Pour autant, le cumul du crédit d’impot et du PTZ ne sera possible que sous un certain plafond de ressources (30 000 € par an). Autre nouveaute : la ≪ bonification ≫ du crédit d’impot.

Pour en bénéficier, il convient de réaliser un ≪ bouquet ≫ de travaux, comme l’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrees ou des parois opaques, en vue de l’isolation des murs ou des toitures.

Concernant les equipements solaires thermiques, le dispositif fiscal est fixe a 32 % et a 40 % (s’il est bonifie) Son plafonnement est de 1 000 € TTC par m2 hors tout de capteurs.

Pour des travaux concernant l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique, l’abattement est de 26 % (34 % avec bonification). Notez qu’il s’agit des dispositifs inscrits dans la loi de Finances 2012, a la date du 31 decembre 2011.


  • Le taux de TVA applicable aux travaux d’entretien et de renovation est relevé a 7 % depuis le 1er janvier 2012. Enfin, le crédit d’impot développement durable est prolongé jusqu’au 31 décembre 2015, a condition que les installateurs soient agrées.

Faire appel à un installateur agréé

  • Un programme immobilier, associant logements locatifs sociaux (collectif et individuel) et logements individuels en location-accession

(PSLA) devait repondre aux exigences energetiques du label THPE (au moins 20 % de gain par rapport a la consommation de reference maximale fixee par la RT en vigueur) delivre par Promotelec.


Ce projet prevoyait entre 25 et 30 % de gain energetique et la garantie d’une etiquette energetique minimale de niveau C sur tous les logements dans les DPE. La production d’eau chaude a ete assuree par des chauffe-eau thermodynamiques (Aeromax 3) pour les villas et des ballons avec capteurs solaires (Biopack Optimum en collectif. Au niveau du financement pour le locatif social, le label THPE permet une bonification du loyer conventionne Frédéric Pardo, responsable d’opérations Promologis à Toulouse


  • Selon les modèles, le prix d’un chauffe-eau solaire équipé de 3 à 5 m2 de capteurs et d’un ballon de 200 à 300 litres (trois à quatre

personnes) est compris entre 3 800 € et 5 500 € TTC, pose incluse (ADEME).


  • Un chauffe-eau solaire individuel (CESI) Thermor permet de couvrir jusqu’à 70 % des besoins annuels d’une famille de quatre

personnes pour la production d’eau chaude sanitaire.

Afin de garantir une protection maximum de la cuve, Thermor réinvente le système ACI pour le rendre encore plus performant. La nouvelle gamme Duralis en est le plus exemple.


  • Afin de répondre aux problématiques de durabilité des chauffe-eau liées à la dégradation de la qualité des eaux,

Thermor innove avec la nouvelle technologie ACI Hybride. Celle-ci est compatible avec toutes les qualités d’eau et permet de prolonger la durée de vie jusqu’à deux fois plus longtemps par rapport à un chauffe-eau classique, dans les eaux les plus agressives (voir conditions d’emploi dans le focus ci-dessous).


  • Le principe de la technologie ACI

Hybride réside sur la combinaison de l’action de l’anode magnésium en titane inusable et des particules de magnésium. Le magnésium va se projeter sur les parois immédiatement et uniformément pour protéger la cuve. L’action du courant imposé va maintenir cette protection. Parallèlement à ce système, la résistance stéatite est protégée par un fourreau qui va permettre de limiter le dépôt de tartre et de remplacer la résistance sans vidange.


  • Ces deux technologies participent

au maintien des performances du chauffe-eau pendant toute sa durée de vie. Grâce à la technologie ACI Hybride, cette durée de vie est prolongée, quelle que soit la qualité de l’eau. C’est pourquoi Thermor, sûr de la qualité de ses chauffe-eau, propose une garantie de 5 ans sur la cuve et les pièces électriques.


  • La technologie ACI hybride : une révolution signée Thermor

La nouvelle gamme Duralis En plus du systeme ACI Hybride, qui offre une durée de vie des appareils multipliée par deux dans les eaux les plus agressives*, la gamme Duralis equipee d’un thermostat electronique, permettant un reglage simple et precis entre 50 et 65° C (1° C par cran). De plus, Duralis s’adapte à tous les types d’eau, quelle que soit sa qualité. La resistance steatite, plongee dans un fourreau, limite l’entartrage et facilite l’acces lors d’une vidange. La cuve* est conforme aux normes d’hygiene grace a son revetement interieur en email vitrifie a haute teneur en quartz et son corps de chauffe emaille. L’interchangeabilite est maximale avec le parc installe grace au systeme double entraxe sur le 200 litres VM (vertical mural) Compact.

  • Conditions d’emploi : concerne uniquement

la cuve des appareils, sous reserve de l’utilisation de l’eau potable des reseaux conformes aux normes en vigueur ; avec un adoucisseur, la durete de l’eau doit rester superieure a 15°f.

Isolation thermique 0 % CFC (polyuréthane) Revêtement en émail Anode ACI Hybride = Anode en titane allongée enrobée de magnésium Résistance stéatite Carte électronique avec accu 6V


Le marche du genie climatique est en pleine evolution. L’apparition de systemes combines requiert des competences de plus en plus pointues et actualisees de la part des acteurs de filiere. Pour repondre a ce besoin des professionnels, Thermor a mis en place des modules de formation pour leur permettre de maitriser parfaitement les technologies sur les produits distribues par la marque, de gagner du temps lors de leurs interventions, de connaitre et obtenir les qualifications necessaires au developpement de leur activite. La pedagogie s’appuie sur les expériences pratiques, au plus pres des situations rencontrees sur le terrain (installation, maintenance ou depannage).

  • Les exigences plus élevées de la RT 2012 doivent contribuer à l’atteinte

des objectifs du Grenelle de l’Environnement. Toutes les constructions neuves doivent présenter, en moyenne, une consommation d’énergie primaire 50 kWh/m2/an, soit trois fois moins que sous la RT 2005.


La reglementation thermique a pour objectif de limiter les consommations energetiques des batiments neufs dans le residentiel ou le tertiaire. Le niveau de performance energetique vise est defini par le label BBC-Effinergie qui doit identifier les batiments neufs ou parties nouvelles de batiments dont les tres faibles besoins energetiques contribuent a atteindre les objectifs de 2050, c’est-a-dire la division par quatre des emissions de gaz a effet de serre.

Sous la RT 2012, les exigences a respecter portent a la fois sur les performances globales du bati (consommation d’energie et confort d’ete) et les moyens utilises, comme par exemple la surface minimale de baies vitrees. Pour plus de clarte, les exigences de performance energetique globales seront uniquement exprimees en valeur absolue de consommation (et non plus en valeur relative par rapport a une consommation de reference recalculee en fonction du projet).


Autre nouveauté : l’introduction d’une exigence efficacité énergétique minimale du bati pour le chauffage, le refroidissement et l’eclairage artificiel.


Cette exigence prendra en compte l’isolation thermique et permettra de promouvoir la conception bioclimatique d’un batiment. En effet, il est quasiment impossible d’atteindre 50 kWh/m2/an lorsque la conception du bati a ete realisee au mepris de la performance energetique. Enfin, l’introduction de nouvelles exigences minimales permettra de traduire des volontes publiques fortes comme l’obligation de recours aux energies renouvelables (chauffe-eau thermodynamiques et solaires), l’obligation de traitement des ponts thermiques (fuites de chaleur) ou l’obligation de traitement de la permeabilite a l’air des logements neufs.


Les chauffe-eau traditionnels, un bel avenir dans la rénovation


Depuis 2008, le marche des chauffe-eau a fortement evolue et s’est structure afin de repondre aux besoins des utilisateurs et aux problematiques liees a l’environnement. La prise de conscience de ces enjeux, consolidee par une réglementation accrue (RT 2005 puis RT 2012), le Grenelle de l’environnement, les aides et incitations fiscales ont accelere la valorisation des solutions en energies renouvelables dans le domaine de la production d’eau chaude sanitaire.


  • C’est en renovation que les perspectives sont les plus importantes. Les deux-tiers du parc residentiel francais datant d’avant 1975 (l’annee de

l’entree en application de la première réglementation thermique), ces logements devront, tot ou tard, etre equipes de chauffe-eau plus performants, moins polluants et moins energivores, grace aux solutions thermodynamiques ou solaires.


Un marché soutenu dans le neuf et la rénovation

Trois nouvelles exigences

  • Le marche global se maintient grace

a l’effet ≪parc installe≫ en renovation, malgre une baisse dans le neuf sous l’effet de la RT 2012.


[modifier] = au sujet des chauffe-eau solaires et chauffe-eau thermodynamiques

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4