consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Compost

Compost

Un article de Encyclo-ecolo.com.

compost

Sommaire

Compost et compostage, définitions

Le compostage

Le compostage est une manière de recycler les déchets organiques. Le compostage consiste donc à traiter sur un mode biologique et aérobie des matières pouvant fermenter. Sont concernés la partie organique de déchets solides qui en quelques mois se transforment en un matériau humide stable appelé compost.

Le compost

Le compost peut servir à amender le sol des jardins. Le compost est donc un mélange fermenté de débris végétaux qui s'utilise comme amendement organique au jardin. Il y a différentes techniques de compostage :

  • le compostage à l'air libre ;
  • le compostage avec aération forcée et retournement sous bâtiment ;
  • le compostage en sac ventilé : les déchets sont enfouis dans un sac et ne demandent aucun retournement. L'aération est forcée. Le contrôle de la température au centre du sac permet de réguler l'aération ;
  • le compostage en casier : sur un mode industriel, les déchets sont stockés en casier puis l'air est aspiré ou insufflé par ordinateur. Une sonde placée dans le casier mesure le taux d'oxygène ;
  • le lombricompostage est une variante qui utilise des vers de terre (lombrics) pour dégrader et consommer la matière organique jetée.

Comment réussir son compost ou le compostage réussi

Le compostage des matières organiques, des pailles, des fumiers, c'est-à-dire la pasteurisation ou assainissement par fermentation aérobie ne s'improvise pas. Un compost est un véritable laboratoire pour la vie, avec un foisonnement de milliards de micro-organismes au cm3. 1572-6357-large.jpg

Le compostage, comment ça marche

Voici comment l'eMag Suez Environnement décrit le compost :

Quel est le point commun entre une branche, un mouchoir, une coquille d’oeuf et des feuilles mortes ? Ne cherchez plus, toutes ces matières peuvent intervenir dans la composition d’un compost de qualité. Processus de transformation et de valorisation des matières organiques, le compostage emploie principalement deux types de déchets :

Les déchets dits « carbonés » qui regroupent tous les résidus du bois tels que les sciures, les branches broyées, le papier ainsi que toutes les litières biodégradables des herbivores.

Les déchets dits « azotés » qui recouvrent la vaste catégorie des déchets végétaux issus du jardinage ainsi que les déchets ménagers susceptibles de fermenter comme les épluchures de fruits et légumes.

Des déchets organiques, de l’oxygène et un peu de patience…


Engrais naturel de très grande qualité, le compost apporte l’humus nécessaire à la terre. Mais utile et écologique, c’est aussi et surtout une manière de recycler intelligemment les déchets végétaux et certains restes de nos cuisines. Découverte.

Parmi tous les processus de recyclage et de valorisation des déchets, le compostage est très certainement l’une des opérations les plus naturelles qui soit. En effet, elle se déroule à l’air libre (en fosse ou en tas) ou en enceinte close (silos, etc.) et consiste simplement en la dégradation des déchets organiques en présence de l’oxygène de l’air. D’une durée globale de 6 mois (en général pendant le printemps et l’été), celle-ci se fait en deux temps :

La dégradation au cours de laquelle la matière organique encore fraîche subit l’effet des bactéries à haute température (50° à 70°). La maturation au cours de laquelle le compost frais se transforme petit à petit en compost mûr riche en humus grâce à l’action de champignons à basse température (35° à 45°).

Une fois le processus arrivé à terme, le compost est ainsi prêt à l’utilisation. Pour l’agriculture, il peut servir d’engrais sur prairie ou avant labour, ce qui lui permet d’améliorer considérablement la structure des sols ainsi que la biodiversité. Pour un usage domestique, c’est-à-dire pour un jardin ou un potager, il servira à fertiliser les plate-bandes ou comme terreau pour les plantes en pot.


Compost et techniques de compostage

Derrière la notion de compost, il y a des techniques très simples et très anciennes. Les techniques de compostage sont très précises pour conduire une fermentation idéale. Elles s'appliquent à la dimension du tas, au mélange homogène de ses composants, à son taux d'humidité, à son aération suffisante et à sa température ni trop basse, ni trop élevée, suffisante pour détruire les microbes pathogènes et les graines de mauvaises herbes, mais néanmoins ne dépassant pas 600 centigrades, car cela détruirait la vie présente dans votre compost.

Choisissez un bon endroit pour le compost

Le choix de l'endroit est important, si possible ombragé, et à l'abri des vents dominants. L'utilisation ou non des préparations destinées à enrichir et à dynamiser le compost.

  • Veillez à l'aération du compost</h4>

Une masse trop compacte ou trop humide ne fermentera pas, mais pourrira avec des effets néfastes sur le sol, de même qu'une paille trop sèche est impropre et peu donner des "coups de chaleur jusqu'à 100°. On a même vu le feu prendre dans ces tas en mauvaises conditions.

Construisez le compost en silo

Mettez en silo des matières organiques bien humidifiées (paille, copeaux, feuilles), mélangées à des ferments généralement présents dans les excréments des animaux.

Brassez votre compost

  • Brassez le tout dans un mélange homogène pour que démarre en quelques jours une fermentation chaude à température de 40 à 60°.
  • Utilisez un brass-compost pour aérer et retourner le compost : voir Brasscompost, pour braser facilement son compost
2-brasscompost-281x300.jpg

Stimulez votre compost

Ajoutez des poudres de roches ajoutées qui vont augmenter la teneur en minéraux utiles et en oligo-éléments. Surveillez la température qui doit s'élever sous l'action des forces en jeu dans l'obscurité du tas.

Veillez au bon équilibre des matières dans le compost

  • Un compost peut ne pas fonctionner à cause d'une mauvaise décomposition. Or la mauvaise décomposition des déchets dans un composteur ne provient pas forcément d’une mauvaise aération du compost. Elle peut avoir d’autres causes (les différents dechets (carbonés/azotés) sont apportés dans une mauvaise proportion….)."

Il faut veiller à respecter un équilibre entre déchets azotés et carbonés :

  • Carbonés: 1/3 (feuilles mortes, carton, branches mortes broyées…)
  • Azotés : 2/3 ( gazon, marc de café, coquilles d’oeuf, déchets de fruits, légumes…)


Evitez certains déchets défavorables au compost

  • Si vous mettez trop de gazon, vous risquez des odeurs désagréables

De manière générale évitez :

  • les agrumes (oranges, citrons) qui sont acides et dont la peau est très souvent couverte de pesticides
  • les mauvaises herbes qui risquent de perdurer dans le compost
  • les feuilles d’arbres épaisses difficiles à transformer par les vers,
  • les bouquets de fleurs du commerce (pollués par des produits de traitements chimiques) …
  • les feuilles des arbres malades et les plantes atteintes de maladies (rouille, ....)

Suivez la transformation du compost en humus

En quelques semaines, cette masse nauséabonde de détrituts va se transformer en un terreau à la bonne odeur de terre de bruyères telle qui fait penser aux sous-bois des forêts.

Vous aurez la satisfaction de suivre les métamorphoses successives de votre compost en quelques semaines. Le tas de détrituts va être envahi par des mycélium, longs filaments blancs des champignons, puis apparaitront des myriades de petits verts rouges, Esenia Foetida. Ces millions d'Esenia Foedita vont digérer toute la matière organique et lui donner sa bonne qualité.

De l'importance du compostage, pour la fécondité de la terre

Un bon compost est un gage de création d'une terre de qualité et féconde qui pourra porter la vie de multiples êtres vivants. Cette "voie de l'humus est un basique pour un retour à une agriculture saine, naturelle et écologique, mais aussi un plus pour l'économie, la santé et l'environnement.



Au sujet du compostage et du compost



compost, compostage, faire un bon compost, installer un compost, faire un bon compost

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.