consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Consommation responsable

Consommation responsable

Un article de Encyclo-ecolo.com.


Sommaire

La consommation responsable


La consommation responsable passe par une consommation raisonnée et maîtrisée.

Un consommateur raisonné ou responsable ne se laisse pas séduire au quotidien par les publicités et les tentations,


Un consommateur raisonné ou responsable sait résister à l'achat impulsion d'un produit futile ou dont il n'a pas de vrai besoin.

Un consommateur raisonné ou responsable laisse plus de place à la raison dans sa décision d'acheter ou de consommer.

La consommation responsable est souvent une Consommation non marchande ou une Consommation collaborative.


Les 10 réflexes de la consommation responsable

Acheter de nouveaux classeurs en plastique chaque année, mais pour quoi faire? Changer de téléphone tous les 18 mois ? Avons-nous besoin d'asperge de Nouvelle-Zélande emballées dans des barquettes en plastique? Pourquoi acheter des piles jetables plutôt que des rechargeables?


  • 1 Evaluer son besoin
  • 2 Evaluer son achat
  • 3 Privilégier les éco-produits
  • 4 Acheter des services plutôt que des produits
  • 5 Respecter les doses, prendre du durable plutôt que du jetable
  • 6 Acheter à proximité
  • 7 Un cabas ou un panier vaut mieux que des sachets plastiques
  • 8 Choisir le produit le moins emballé possible
  • 9 Préférez les produits recyclés
  • 10 Réparer plutôt que de jeter c'est écolo et écono!



Des concepts proches de la consommation responsable


> Sur la consommation non marchande, voir aussi les concepts proches de :


Hyper-04-72.jpg

Hyper-08-72.jpg

Photo de Denis Darzacq sur les hypermarchés


La consommation responsable progresse

  • C’est le cas dans l’alimentaire : le chiffre d’affaires de la bio a augmenté de 10% en 2011 pour atteindre 4 milliards d’euros. Même constat dans les cosmétiques, dont le chiffre d’affaires augmente de 25% par an depuis 2005 soit 6 fois plus vite que le marché conventionnel (avec une croissance annuelle moyenne de 4%). De nouvelles pratiques, comme le covoiturage, ont le vent en poupe : entre 2010 et 2011, le nombre de covoiturages effectués (sur le site Covoiturage.fr, leader du marché) a plus que doublé, passant de 1,5 millions à 3 millions ! Même le domaine financier est au beau fixe : l’encours de l’épargne solidaire dépasse les 3 milliards d’euros en 2010, soit une croissance de plus de 30% en une année.


Le principal enseignement de cette nouvelle édition est que la consommation responsable ne cède en rien à la crise économique puisque pratiquement tous les chiffres de ventes sont à la hausse, tous secteurs confondus, avec parfois même un taux de progression à deux chiffres!

L’alimentaire bio, par exemple, a ainsi augmenté de 10% en 2011 pour atteindre 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Les cosmétiques écologiques ou biologiques constituent eux aussi un marché ultra-dynamique, avec un chiffre d’affaires en croissance ininterrompue de 25% par an depuis 2005, soit 6 fois plus que le marché conventionnel. A l’inverse des esprits chagrins qui prévoyaient l’effondrement de la consommation responsable sous l’effet des contraintes économiques, la crise pourrait bien s’avérer le coup de pouce du sort que la consommation responsable attendait􃼫: près de neuf Français sur dix1 estiment qu’elle devrait être l'occasion de changer de mode de vie et de consommation. Au niveau individuel, elle génère un repli sur soi et sur des attentes fondamentales qui amène les consommateurs à porter une attention plus grande aux questions de santé (la santé fait partie des 3 premières préoccupations des deux tiers des Français mais aussi à réduire leur consommation de produits inutiles (ou inutilement sophistiqués) pour préserver leur pouvoir d’achat􃼫; parallèlement, les menaces sur l’emploi près de chez nous stimulent les circuits courts mais aussi la solidarité envers les producteurs des pays du sud qui veulent eux-aussi vivre de leur travail via le commerce équitable

  • enfin, les consommateurs s’organisent pour réduire leurs dépenses et inventent des nouveaux modes de consommation autour de la consommation collaborative (location, troc, don) et de l’achat de produits d’occasion - selon L’Observatoire Cetelem (2010), 47% des ménages européens jugent ainsi nécessaire d'acheter des produits de seconde main,et 40% y voient de surcroît un achat militant permettant de contribuer au recyclage ou d’échapper à la grande distribution.

Sur ce point, les nouvelles pratiques qui se font jour, comme le covoiturage qui fait son apparition dans cette étude, préfigurent d’ailleurs les modalités d’une nouvelle consommation collaborative, porteuse de valeurs et toujours plus respectueuse de l’environnement et des acteurs qui la portent. L’intérêt individuel, notamment économique, n’est certainement pas étranger au succès fulgurant du covoiturage, inexistant il y a quelques années mais qui s’impose à l’heure où les prix du carburant ont atteint des records : le leader Covoiturage.fr annonce un nombre de covoiturages effectués qui double de 2010 à 2011, passant de 1,5 millions à 3 millions! Tant mieux si cette consommation est aussi meilleure pour la planète…

De plus en plus doué d’une patience, le consommateur ne raisonne plus uniquement à court terme: en témoigne le développement des finances solidaires, qui se poursuit avec un encours de l’épargne solidaire dépassant en 2010 les 3 milliards d’euros, soit une croissance de plus de 30% en une année. L’avenir, et les éditions futures de notre étude, diront si la consommation responsable, qui n’est plus une mode depuis plusieurs années mais une véritable tendance de fond va encore se développer au point de devenir la norme. Mais les progressions déjà enregistrée


[modifier] au sujet de la consommation non marchande

Site de don d’objets entre particuliers. Donner, récupérer, recycler, se débarrasser. Je donne, tu donnes, nous donnons, donner, faire un don avec le service de dons de consoGlobe. Ne jetez pas, débarrassez vous, donnez. Donner, la récupe utile est un service de récupe et de recyclage généreux (infos, shopping écolo, de don) Donnons, récupérons. Ne pas jeter, donner et recycler c'est écologique.

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4