consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Cuivre

Cuivre

Un article de Encyclo-ecolo.com.

déforestation

Sommaire

Le cuivre, matière première en voie d'épuisement


Le cuivre est un oligo-élément nécessaire à la vie, mais qui peut présenter des effets toxiques à partir d’un certain seuil de concentration. L’utilisation de l’oxyde CuO comme matière active des peintures antisalissures marines constitue une source importante d’introduction dans les zones portuaires.

Dans le milieu aquatique le cuivre existe sous forme particulaire, colloïdale et dissoute. Il a tendance à former des complexes avec des bases fortes telles que le carbonates, nitrates, sulfates, chlorures.

Le cuivre est introduit sous forme particulaire dans les océans. Etant rapidement absorbé sur les sédiments riches en ligands, tels qu’hydroxydes de fer et de manganèse, les niveaux de présence peuvent atteindre des valeurs très élevées dans les zones sous influence des apports.

De façon générale, la toxicité est plus élevée pour le cuivre à l'état d’oxydation +1 et décroît dans l’ordre +2 et 0. Les oxydes, CuO et Cu2O, très peu solubles sont toxiques à des concentrations de l’ordre de 1 à 2 mg.l-1.

Production et utilisations du cuivre

Il y a un stock de 490 millions de tonnes de cuivre sur Terre. Les réserves connues sont surtout au Chili (33%), en Indonésie et aux USA (7% chacun). Avec 55% d’utilisation, il est essentiellement mis en œuvre dans l’industrie électrique (câbles, bobinages). La production de 15,8 millions de tonnes est inférieure de 435 000 tonnes à demande mondiale.

La production de cuivre était de de 15 093 000 tonnes en 2006.

  • Principaux usages du Cuivre :
  • Construction électrique : Avec 55% d’utilisation, il est essentiellement mis en œuvre dans l’industrie électrique (câbles, bobinages).
  • Bâtiment 20.00 %
  • Equipement industriel 10.00 %
  • Transport 5.00 %
  • Autres 10.00 %


  • Grâce aux bulles d'air présentes dans les glaciers, on a pu montrer que la pollution de l'air par le cuivre a commencé il y a 2500 ans pour culminer à l'époque de l'empire romain qui en produisait beaucoup, c'est-à-dire 15 000 tonnes chaque année.

Pourtant, aujourd'hui la pollution atmosphérique par le cuivre est 10 fois moins importante qu'à l'époque romaine.

Bien que la production mondiale de cuivre ne cesse d'augmenter afin de répondre aux besoins des consommateurs, l'offre reste insuffisante. Ce déficit en 2007 atteint presque 7 millions de tonnes. Pour y palier, 35 % des besoins mondiaux sont aujourd'hui assurés par le recyclage de déchets contenant du cuivre (robinetterie, appareils ménagers, matériel informatique et électronique.). Le recyclage du cuivre n'entraîne aucune perte de qualité.


Planetoscope : Production de cuivre dans le monde


L'Automobile représente 15 % de la demande mondiale de cuivre. Le cuivre est tres utilisé dans la fabrication des câbles constituants les réseaux de distribution électrique et électronique. Le cuivre est en effet un tres bon conducteur d'électricité. Cela représente 60% de la demande mondiale. Bâtiment : Le cuivre est utilisé pour les sanitaire, chauffage, toiture. car c'est un bon conducteur de chaleur. Cela représente 25% de la demande mondiale. Au niveau mondial, l'usage de cuivre a atteint 23.7 millions de tonnes en 2007, alors qu'il était inférieur a 10 millions de tonnes en 11035. La demande mondiale de cuivre a progressé de 40 % sur les 10 dernieres années. L'Europe est le plus gros consommateur de cuivre avec pres de 30% de la demande mondiale mais la Chine a également une part importante avec 22%. La consommation de la Chine en Cuivre a plus que doublé en 10 ans.

La Chine et l'Europe sont les deux régions du monde qui recycle le plus de cuivre mais cela est compréhensible car ce sont eux les plus gros consommateurs. Cependant, la Chine a un taux de cuivre recyclé qui a baissé en 2007, l'industrie ayant du recourir au cuivre primaire d'origine miniere pour suivre la croissance forte de la Chine. Ainsi le taux de cuivre recyclé est passé de 43 % en 2006 a 36 % en 2007. Cette situation est cependant généralisable, la demande mondiale de cuivre ayant augmenté en 2007 plus vite que le recyclage, le taux de cuivre recyclé dans l'utilisation totale connaît un léger recul pour s'établir autour de 35 %, chiffre cependant supérieur a la moyenne de ces dernieres années.

L'épuisement du cuivre


Il y a un stock de 490 millions de tonnes de cuivre sur Terre. Les réserves connues sont surtout au Chili (33%), en Indonésie et aux USA (7% chacun).

Le taux de recyclage du cuivre est de 39%


La fin d'un super-cycle pour le cuivre

Octobre 2012 - Le « super-cycle » du cuivre, qui s'est étendu de 2002 à 2012, pourrait être terminé.

D'habitude le mois d'octobre est le début d'une période très faste pour les achats de cuivre, en Chine, qui se poursuit tout le quatrième trimestre. Mais tel n'est pas le cas cette année. La demande physique est faible, témoigne un trader, au point que le prix spot du cuivre dans les ports chinois est inférieur au cours du cuivre à Shanghai, un phénomène très rare. L'industrie chinoise, de la construction aux climatiseurs, vit sur ses stocks de métal rouge. Or la Chine, c'est 40 % de la consommation mondiale de cuivre. Aux Etats-Unis, la reprise est très lente ; en Europe, il n'y a quasiment plus de transaction... La demande mondiale s'étiole, après avoir progressé de 30 % par an, depuis plus de dix ans.

Ce qui avait maintenu les cours du cuivre élevés depuis l'an dernier, comparativement aux autres métaux de base, après le déclenchement de crise européenne, c'était la rareté de l'offre de minerai, très caractéristique du cuivre, du fait d'une baisse des teneurs dans les gisements anciens du Chili, le premier producteur mondial. Or, du côté de l'offre aussi, les choses changent.

De nombreux projets d'expansion minière, ou de nouveaux projets, lancés pendant les années d'énormes profits pour les groupes miniers, entrent peu à peu en production. Au point que le Groupe international d'études sur le cuivre anticipe, au niveau mondial, un surplus de cuivre d'un demi-million de tonnes à la fin de l'année prochaine ; un surplus qui pourrait perdurer jusqu'en 2018, si tous les projets sortent vraiment de terre. On était plutôt habitué aux déficits de cuivre : sept années au cours de la dernière décennie. Un signe tangible du surplus annoncé : les raffineurs, s'attendant à un afflux de concentré de cuivre, ont augmenté le prix de leur contrat pour 2013.

Le super-cycle du cuivre avait déjà subi un coup d'arrêt en 2008, lorsque les prix étaient repassés sous les 3 000 dollars la tonne, après avoir frôlé les 9 000 dollars, mais la course du métal rouge avait vite repris un rythme fou, au delà des 10 000 dollars au début de l'an dernier. Il semble que cette fois, le coup de frein soit plus doux, mais dure un peu plus longtemps (source : rfi.fr/emission/20121025-fin-annoncee-super-cycle-cuivre)


[modifier] Sur le cuivre et l'Epuisement des ressources naturelles

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.