consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Diméthylfumarate

Diméthylfumarate

Un article de Encyclo-ecolo.com.


Sommaire

Le Diméthylfumarate

  • Le Diméthylfumarate est un composant chimique, une substance "qui n'est pas autorisée dans l'Union européenne en tant que produit antifongique", selon la Direction générale de la santé (DGS). Iil est aujourd’hui interdit en France. Pourtant, une dizaine de cas d’allergies au diméthylfumarate sont signalés chaque année.


Connu pour ses propriétés allergisantes, le diméthylfumarate est incorporé dans différents produits, notamment en Asie, pour lutter contre les moisissures.


  • Le Diméthylfumarate se présente à température ambiante sous forme de cristaux blancs  : le Diméthylfumarate sert de produit anti-moisissure (interdit) : on en a trouvé à l'intérieur des chaussures importées de Chine et qui a provoqué en France de graves réactions allergiques en 2008.


  • Le fumarate de diméthyle ou diméthylfumarate ou DMFu (en anglais dimethyl fumarate ou DMF) est un ester de méthyle de l' acide fumarique
  • Le Diméthylfumarate est un fongicide qui lui a provoqué une réaction cutanée spectaculaire et des paralysies musculaires. Depuis 2009, ce produit est interdit dans l’UE, mais de nombreux objets importés, notamment de Chine, échappent aux contrôles (chaussures, vêtements, ...)


Quels sont les risques du DMF pour la santé ?

  • Le DMF est connu pour ses propriétés allergisantes. Le contact avec des produits (fauteuils, chaussures, vêtements…) contaminés avec cette substance peut entraîner, principalement au niveau des zones de la peau ayant été en contact, des lésions de type dermatose de contact : irritation, éruption cutanée, démangeaisons, phlyctènes (cloques)...


  • Contrairement au gel de silicate, autorisé et inoffensif, le diméthylfumarate peut rapidement provoquer des eczémas importants, entraînant brûlures et douleurs nécessitant la prise de corticoïdes.


Fauteuils, vêtements, chaussures : nous sommes cernés par le diméthylfumarate, pourtant interdit en France...

Le maintien du contact avec l’objet contaminé empêche la régression des symptômes, voire les aggrave. Pour savoir si une personne est sensibilisée au DMF, il est possible de réaliser un test épicutané (application de la substance sur la peau, puis observation de la réaction éventuelle).


S’il est interdit, pourquoi somme snous encore exposés au diméthylfumarate ?

  • Même s’il est interdit en France depuis 2008, le DMF est toujours utilisé pour lutter contre les moisissures dans la fabrication d’objets en provenance de Chine. Le DMF a ainsi été retrouvé dans une soixantaine de produits importés en France, le plus souvent des canapés et des chaussures. Dans les contrôles qui ont pu être faits sur des articles présents sur le marché, les niveaux mesurés sont variables. Les niveaux les plus fréquemment rencontrés, s’agissant de produits dont la contamination a été avérée, sont situés entre 100 et 200 mg/kg pour les chaussures, même si des valeurs supérieures ont pu être observées. En fait, il s’agit d’objets importés illégalement.

Les douanes sont chargées des contrôles des produits au moment de l’importation sur le territoire dans les ports et les aéroports. Mais comme il y a chaque année plusieurs millions de containers qui transitent, certains produits échappent aux contrôles et se retrouvent en France. Il est donc important de renforcer les contrôles sur ces produits importés et de sanctionner les importateurs qui ne respectent pas la réglementation.

Comme l’étiquetage sur les vêtements n’est pas obligatoire, il est important de laver plusieurs fois les vêtements avant de les mettre pour la première fois et de consulter un médecin dès les premières observations sur la peau.


Les cas d'allergie au diméthylfumarate

Voici quelques exemples de cas d'allergie au diméthylfumarate signalés en France.

Malgré son interdiction depuis 2008, une dizaine de cas d’allergie au DFM sont signalés chaque année. Le cas le plus récent d’allergie a été observé en novembre 2012 dans la ville de l’Aigle (Orne). Une fillette de 4 ans a subi une violente dermatose allergique après avoir revêtu une robe fabriquée en Chine qui contenait du DMF.

Au bout de quelques heures, son visage était gonflé et son corps était entièrement recouvert de grosses plaques rouges. Sa mère l’a donc immédiatement emmenée aux urgences du CHU de Caen et les dermatologues ont décelé une allergie au DMF. Les plaques étaient apparues au niveau du vêtement avant de se propager.

Plusieurs cas de contamination par des fauteuils chinois ont également été détectés en Finlande et au Royaume-Uni dès 2007. En 2008, des bottes fabriquées en Chine avaient déjà provoqué des réactions allergiques. Une vingtaine de consommateurs de toute la France se sont manifesté et ont évoqué des brûlures, des démangeaisons, des eczémas importants voire des infections nécessitant une hospitalisation.

La même année, des fauteuils commercialisés par Conforama avaient aussi contaminé plusieurs clients, contraints d’être traités avec des crèmes à base de corticoïdes. Conforama avait rappelé plusieurs milliers de fauteuils importés de Chine


[modifier] sur le Diméthylfumarate

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4