consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Empreinte écologique

Empreinte écologique

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Empreinte écologique

Sommaire

Empreinte écologique

Exprimée en hectares, par année et par personne ou nation, l’empreinte écologique d’une population humaine mesure la surface nécessaire pour produire les ressources et pour absorber les déchets qu’elle produit.

L’empreinte écologique d’une population humaine correspond à la surface écologique productive nécessaire au maintien durable de la population à son niveau de vie actuel, c’est-à-dire :

  • Pour fournir l’énergie et les matières premières consommées par la population
  • Pour éliminer et tous les déchets de la population avec sa technologie.
  • La surface écologique productive est constituée de forêts, de terres cultivées, et de pâturages. Elle comprend également

l’eau potable et les ressources des océans.

  • Livre  : “Notre empreinte

écologique” (Éd. Écosociété, 1999) par William Rees et Mathis Wackernagel.
La surface écologique représente la superficie totale des écosystèmes nécessaires pour que le pays puisse continuer à vivre. Cette surface productive est constituée de forêts, de terres cultivées, et de pâturages. Elle comprend également l’eau potable et les ressources des océans.

A l'échelle d'une personne, l'empreinte écologique est une estimation de la superficie nécessaire pour répondre à l'ensemble de vos besoins en ressources naturelles. Cela se mesure "hectare global' ou hag/hab (hectare global par habitant).

Un hectare global est un hectare de terre ayant la capacité de fournir des ressources et d’absorber des déchets à un volume correspondant à la moyenne mondiale.

  • En 2005, l’empreinte écologique mondiale représentait 17,5 milliards d’hectares globaux ou de 2,7 ha globaux consommés par habitant.

L'empreinte écologique en 2014

La surface biologiquement productive nécessaire pour régénérer les ressources consommées – est de 1,7 hectare par habitant en 2014.


Un déséquilibre mondial des empreintes écologiques

La moyenne mondiale d'utilisation d'"hectares globaux" est de 50% supérieure à la biocapacité de notre planète, ce "grâce" aux pays pauvres qui compensent la surconsommation des pays riches. Les besoins ont doublé depuis les années 60, entraînant une exploitation toujours plus forte des ressources. '

Les 10 pays à la plus forte Empreinte écologique par individu sont les Emirats Arabes Unis, le Qatar, le Danemark, la Belgique, les Etats-Unis, l'Estonie, le Canada, l'Australie, le Koweït et l'Irlande. Triste injustice, l'impact de la dégradation environnementale s'abat sur les peuples les plus pauvres, souligne un rapprot du WWF en 2010.

  • Les Emirats Arabes Unis font un très mauvais score avec 9,5 hag/hab soit + 251% de la moyenne mondiale
  • Les Etats-Unis d’Amérique : 9,4 hag/hab, + 248% de la moyenne mondiale
  • Le Koweit : 8,9 hag/hab, + 229% de la moyenne mondiale
  • Le Danemark : 8,0 hag/hab; + 196% de la moyenne mondiale
  • L’Australie : 7,8 hag/hab, + 189% de la moyenne mondiale
  • La France utilise 4,9 hag/hab soit 81% de plus que la moyenne mondiale
  • Le Malawi n’utilise que 0,5 hag/hab soit 19 fois moins que les Emirats Arabes unis.
  • L’Afghanistan, Haïti, le Congo, le Bangladesh ne dépasse pas 0,6 hag/hab


  • En 2007, l'Empreinte écologique de la population mondiale dépassait donc de moitié la biocapacité de la Terre, c'est-à-dire la surface actuellement disponible pour produire les ressources renouvelables et absorber le CO.

> Autrement dit, il faudrait donc 1,5 année pour régénérer les ressources utilisées en 2007,

Autre signe de la dégradation de notre empreinte climatique au niveau mondiale, les Indices Planète Vivante (indicateur de l'état de la biodiversité) des régions tropicales et des pays les plus pauvres : ils ont reculé de 60 % depuis 1970.

L'empreinte carbone des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) reste la plus importante de toutes les régions, mais ce n'est pas celle qui a le plus progressé  : l'empreinte carbone des pays d'Asie du Sud-Est a augmenté de plus de 100 fois, celle des pays BRIC (Brésil - Russie - Inde – Chine) a été multipliée par 20 et celle des pays de l'Union africaine par 30.

Selon le WWF, si rien ne change, il faudra :

  • 2 planètes par an d'ici 2030,
  • un peu plus de 2,8 planètes par an d'ici 2050 pour subvenir aux besoins de l'humanité


L'empreinte écologique, reflet des inégalités dans le monde

  • En 2005, 1360 experts ont rendu un rapport alarmant à l'ONU. Ils ont établi un constat unanime : si l'homme continue à dégrader la planète, d'ici trente à quarante ans, son bien-être sera menacé.
  • Pollution, désertification, risques sanitaires, réduction de la diversité des espèces et réchauffement climatique, le bilan environnemental planétaire est loin d'être réjouissant. Plus d'un milliard d'êtres humains n'ont pas accès à l'eau potable ; chaque jour, 50 à 100 espèces disparaissent ; 250 millions de personnes sont affectées par la désertification ; en 10 ans, 940.000 km2 de forêts ont été abattus … la planète est en danger. Et le danger n'est pas seulement écologique : la dégradation environnementale menace non seulement la survie des hommes (par la pollution, la désertification, les maladies…), mais aussi la paix : la raréfaction des ressources crée des tensions et des conflits qui sont de plus en plus nombreux et violents.


  • L'activité humaine est pour une large part responsable de la dégradation environnementale et, en particulier, du réchauffement climatique. Ce sont les choix politiques, de production, de consommation, les choix énergétiques, industriels, économiques, qui sont en cause. Le calcul de notre empreinte écologique, montre que ces choix peuvent avoir des conséquences néfastes pour la planète.

Des modes de vie insoutenables

  • Discours politiques, publicité, marketing, tout nous pousse à consommer toujours plus. Les pays du Nord qui représentent 20% de la population mondiale, consomment 80% des ressources de la planète. Si les niveaux de consommation de ces pays sont maintenus et si les pays émergents se mettent aux mêmes niveaux, l'impact sur les réserves d'eau, sur l'air, le climat, la biodiversité et la santé humaine sera particulièrement lourd.

Quelles solutions ? La solution pour respecter et améliorer la biocapacité de la Terre ? Maîtriser la démographie, optimiser l'allocation des sols pour l'alimentation, les carburants, les fibres et les biomatériaux, revoir le régime alimentaire des pays riches et consacrer d'importants investissements à long terme pour augmenter la biocapacité.

L'Empreinte d’une ville d'une ville

  • Une ville est comme un organisme vivant en ceci que son métabolisme humain et industriel exige des aliments et produit des

déchets.

  • Une question se pose alors : Quelle serait la surface de campagne, de lac ou d’océan, nécessaire pour fournir durablement les ressources nécessaires au train de vie actuel de

cet organisme ?


  • La réponse est surprenante. Pour Londres, par exemple : il faut 125 fois sa surface en territoires adéquats (forêts, terres cultivables,

pâturages, etc.) pour subvenir à tous ses besoins durablement !

Cette surface que la ville nécessite pour survivre durablement est appelée empreinte écologique de la ville.



Évolution de l’empreinte écologique et de la biocapacité de la France

  • Entre 1961 et 2005, l’empreinte écologique de la France a augmenté de 85 %, passant de 160 millions d’hectares globaux (Mhag) à

300 Mhag. Cependant, deux périodes de forte baisse ont été observées au début des années 1980 et 1990.

La biocapacité fluctue fortement au cours de la période passant de 158 Mhag en 1961 à 184 Mhag en

2005, soit une augmentation de 13 %. Cette évolution est sensiblement identique si l’on s’intéresse aux résultats par habitant, avec toutefois une relative stabilisation de l’empreinte écologique aux alentours de 5 hag par habitant depuis le milieu des années 1970, à comparer avec une biocapacité légèrement supérieure à 3 hag par habitant. La part de la composante énergie dans l’empreinte écologique est de plus en plus élevée. On est ainsi passé d’une empreinte constituée à 50 % de la composante agriculture en 1961 à une empreinte constituée à 50 % de la composante énergie en 2005


http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/Etudes_et_documents/2010/etudes_documentsN16.pdf



Questionnaire empreinte écologique

source : passerelleco.info


  • Alimentation : Partez de 8000

- Vous achetez des produits emballés, préparés, transformés, cuisinés : +2000

- À chaque repas, vous avez beaucoup de perte (surplus jetés) : +2000
- Vous êtes gros mangeur : +2000
- Vous achetez plutôt au supermarché : +2000
- Vous êtes végétarien : -2000
- Vous achetez surtout des produits bio : -1000
- Vous avez un beau jardin potager : -2000
Résultat pour l’alimentation : . . . . . . . . . . . .


  • Eau : Prenez 600 pour commencer.

- Vous prenez souvent des bains ? +300
- Vous arrosez souvent votre gazon ? +400
- Vous avez une machine à laver la vaisselle ? +600
- Vous prenez surtout des douches, pas tous les jours ? -100
- En général, vous veillez à économiser l’eau ? -200
- Vous récupérez l’eau de pluie, ou vous utilisez des toilettes sèches ? -200
Résultat pour l’eau : . . . . . . . . . . . .


  • Electricité :

- Si vous êtes économes, que vous avez très peu d’appareils électriques, et que vous utilisez une éolienne ou des panneaux solaires : comptez 500
- Si vous avez tout le confort moderne et les appareils à la mode, si vous laissez souvent la lumière et d’autres appareils allumés ou en veille, comptez 10000.
- Entre les 2, faites une estimation entre 500 et 10000, la moyenne étant de 5000.
Résultat pour l’électricité : . . . . . . . . . . . .

  • Ordures

- Si vous produisez très peu d’ordures, ou si vous recyclez, compostez ou réutilisez tout ce qui est possible, comptez 6000.
- Si vous produisez beaucoup d’ordures, ou si vous ne recyclez rien du tout, comptez 20000.
- Entre les 2, faites une estimation entre 6000 et 20000
Résultat pour les ordures : . . . . . . . . . . . .

  • Papier

- Si vous achetez beaucoup de journaux et livres, comptez 3000
- Si vous préférez la bibliothèque, si vous partagez la lecture de journaux avec d’autres personnes, comptez 1000
- Entre les 2, faites une estimation entre 1000 et 3000.
Résultat pour le papier :. . . . . . . . . . . .

  • Transports :

Votre empreinte transport est la somme des empreintes des différentes moyens de transports que vous utilisez.
- Si vous vous déplacez uniquement à pied ou en vélo, passez à la rubrique suivante !
- Si vous vous déplacez à cheval ou en âne, demandez lui quelle est sa surface de pâturage et celle de sa nourriture l’hiver ? . . . . . . . . .

  • Voiture

- Combien en moyenne faites vous de kilomètres par an, comme conducteur ou passager ?
- Si vous ne savez pas, estimez combien vous en faites par semaine, et multipliez par 50.
Ainsi, si vous faites 100 km par semaine, le résultat est 5000. (Au besoin, déduisez le kilomètrage du nombre de pleins que vous faites par mois.)

- si votre voiture consomme plus de 10 litres au 100, multipliez par 2 le résultat obtenu.
- si vous êtes passager ou si vous avez très souvent un ou des passagers, divisez par 2.
( Résultat Voiture : . . . . . . . . . . )

  • Moto mobilette :

􀀗Combien de kilomètres faites vous par semaine en moyenne en moto ou mobilette ? Multipliez ensuite ce chiffre par 30. ( Résultat Moto : . . . . . . . . . ) Transports publics, bus, train, métro, ferry : 􀀗Combien de kilomètres faites vous par semaine en moyenne en transports publics ? Multipliez ensuite ce chiffre par 20 ( Résultat Transports Publics : . . . . . . . . . . ) Total pour les transports (sauf avion) : . . . . . . . . . . . . Vacances ou travail : l’avion 􀀗Combien d’heures voyagez vous en moyenne en avion par année ? . . . . . . Multipliez ensuite ce résultat par 500. Résultat pour l’avion : . . . . . . . . . . . . Chauffage 􀀗Si vous économisez le chauffage, si votre habitat est très bien isolé, et si vous avez des très petites factures de chauffage, comptez 2000 􀀗Si vous aimez bien avoir bien chaud en hiver, si votre habitat est peu isolé thermiquement, si vous avez des factures élevées de chauffage, comptez 9000.

  • les 2, faites une estimation entre 2000 et 9000

selon que vous vous sentez plus proche de l’économe ou de l’énergivore. Résultat pour le chauffage : . . . . . . . . . . . Total Lorsque vous en êtes là, vous devez additionner les résultats des 8 rubriques différentes : Résultat : . . . . . . . . . . . Ce chiffre est également le nombre de m² nécessaires à la planète pour assurer votre mode de vie. Passerelle Eco , Corcelle, 71190 La Chapelle sous Uchon Résultats Sachant qu’un hectare comprend 10000m², vous en déduisez votre empreinte écologique,

. . . . . . . . .hectares.

Or, il y a sur la Terre environ 2,2 hectares productifs disponibles par personne... Si votre empreinte est inférieure à 1,1 hectare (score inférieur à 11000 ) 􀀗C’est exceptionnel : votre mode de vie laisse de la place pour la vie sauvage de la planète, et pour tous ses autres habitants, humains, animaux, ou végétaux. 􀀗Attention toutefois à ne pas négliger votre satisfaction personnelle et votre épanouissement. N’oubliez pas de Penser Global : vous n’êtes pas seul sur la planète ! Si vous êtes en autarcie, développez les échanges informels. Si votre empreinte est comprise entre 1,1 et 3,3 hectares (score inférieur à 33000 m²) 􀀗Bravo ! Votre empreinte correspond à peu près à la surface disponible équitablement. Le savoir peut vous encourager à persévérer dans votre démarche écologique. Ecrivez-nous à Passerelle Eco pour partager votre expérience; 􀀗Si vous avez l’impression de faire beaucoup d’efforts, ce résultat peut vous inviter à relâcher la pression dans certains domaines, et à privilégier d’autres types d’action. Souvenez vous également que l’écologie supportable est autant intérieure qu’extérieure... Si votre empreinte écologique est comprise entre 3,3 et 5,5 hectares ( < 55000 ) 􀀗Vous êtes économe et conscient du fait que votre mode de consommation a des impacts écologiques. Vous avez déjà diminué significativement les principales sources de pollution et de pillage des ressources naturelles. Ou bien alors, vous êtes particulièrement fauché ! 􀀗Toutefois, vous consommez plus de ressources naturelles qu’il n’y en a équitablement de disponibles pour chaque humain. Regardez les rubriques dans lesquelles votre empreinte est la plus forte, et voyez si vous pouvez infléchir quelquechose dans le bon sens. Parcourez les annonces thématiques de Passerelle Eco pour trouver un contact utile dans le domaine que vous souhaitez améliorer (éco-construction, énergie,...), ou découvrir de nouveaux possibles (écovillages, alternatives urbaines,...). Si votre empreinte écologique est comprise entre 5,5 et 8,8 hectares 􀀗Si tout le monde vivait comme vous, il faudrait 3 planètes pour subvenir aux ressources de l’humanité. C’est désastreux, et cependant, vous êtes dans la moyenne européenne. Ne culpabilisez pas, mais, cette prise de conscience faite, passez à l’action. 􀀗Choisissez une rubrique où votre score est particulièrement important et prenez la résolution de faire quelque chose dans ce domaine en vue de réduire votre empreinte écologique. 􀀗De nombreuses personnes ont fait ce pas, et vous proposent de partager leur expérience. Épluchez les annonces de Passerelle Eco (une centaine de contacts dans chaque n°!) et trouvez le projet de vos rêve pour vous investir à plein, ou le contact dont vous avez besoin pour mettre en oeuvre, là où vous en êtes, cette bonne résolution. Si votre empreinte est supérieure à 8,8 hectares ( score supérieur à 88000 ) 􀀗Si tout le monde était comme vous, il faudrait plus de 4 planètes pour subvenir aux besoins de l’humanité (moyenne aux états unis : 6 planètes !). Comme il n’y en a qu’une, les ressources naturelles s’épuisent et des éléments aussi vitaux que l’air, l’eau et la terre, se détériorent. Par ailleurs, votre mode de vie se base indirectement sur l’exploitation de 6 milliards d’être humains et contribue à l’extinction de milliers d’espèces vivantes chaque année. - En fait, il est possible de vivre de manière plaisante et respectueuse des autres habitants présents et à venir de la Terre. Prenez conscience de vos véritables besoins profonds et des diverses manières d’y répondre, et choisissez la moins nuisible. Réduisez le temps que vous consacrez au travail et à la consommation, et profitez plus simplement de la vie. Inscrivez-vous à un SEL. Souscrivez des parts d’une SCI écovillage ou faîtes un don à une association écologique.

[modifier] Voir aussi sur l'empreinte écologique

[ Population mondiale ] [ Développement durable ] [ Diagnostic écologique ]


===A lire également sur l'empreinte écologique ===

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.