consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Etiquette énergie

Etiquette énergie

Un article de Encyclo-ecolo.com.


Sommaire

L'étiquette énergie

etiquette-energie.JPG

Focus sur L'étiquette énergie

  • L'étiquette énergie
  • Depuis 1992, l’étiquette énergie renseigne et guide les consommateurs européens sur la capacité énergétique des appareils qu’ils achètent.

La nouvelle étiquette énergie remplacera celle apposée depuis les années 90 sur la plupart des gros appareils électroménagers exposés dans les lieux de vente.

  • L'étiquette énergie sera obligatoire

sur tous les nouveaux appareils ménagers mis sur le marché à compter du 30 novembre pour les appareils de réfrigération domestiques et à compter du 20 décembre pour les lave-­‐linge et lave-­‐vaisselle.


voir : Electroménager : des étiquettes en trompe-l'œil ?

  • Conçue pour fournir aux consommateurs des informations fiables et comparables

sur la consommation d’énergie, la nouvelle étiquette comporte également des renseignements sur les performances et autres caractéristiques essentielles pour choisir un appareil ménager.


. De nouveaux éléments permettent une meilleure compréhension des informations et valorisent les performances environnementales et progrès techniques réalisés

-­‐ jusqu’à trois classes supplémentaires d’efficacité énergétique ajoutées (A+, A++ et A+++)

-­‐ des pictogrammes en remplacement des textes

-­‐ une déclaration obligatoire des émissions acoustiques pour les produits dont le niveau sonore constitue un critère de choix particulièrement pertinent.

  • 7 Français sur 10 reconnaissent d’ailleurs prendre

l’étiquette énergie en considération lors de leurs achats, selon une étude TNS Sofres

L'étiquette énergie DPE

L’ étiquette DPE

Le Diagnostic Performance Énergétique ou DPE est un diagnostic réalisé en France sur des biens immobiliers. Il est un des documents faisant partie du dossier de diagnostics techniques DDT. Le DPE pour un bien immobilier doit comporter 4 sections

• Consommation annuelle d'énergie exprimée en kWh et en euros.

• Positionnement en consommation d'énergie par m² et par an et en émission de gaz à effet de serre (GES) par m² et par an

• Descriptif des données clefs : isolation et constitution murs, toiture, fenêtres, chaudière, etc.

• Descriptif des propositions d'amélioration.

Il permet ainsi d’évaluer et de classer les bâtiments en fonction de la consommation d’énergie et de leur émission de gaz à effet de serre

etiquette-energie.DPE.JPG

Les deux images avec leur dégradé de couleurs (comme pour les réfrigérateurs, congélateurs…) sont un bon support visuel. Plus important sont les chiffres. On passe de la consommation annuelle en énergie finale à une consommation en énergie primaire exprimée en KWh-ep /m2 /an.

0 - 50 classe A. Les maisons neuves les plus performantes : difficilement atteignable en rénovation mais accessible pour la construction neuve au logement conforme au label règlementaire "Bâtiments Basse Consommation",

51 - 90 classe B. Atteignable facilement en construction neuve à condition de disposer d'un système de chauffage et d'eau chaude sanitaire (ECS) performant (pompe à chaleur, chaudière à condensation, système solaire...), atteignable en rénovation.

91 - 150 classe C. Standard dans la construction neuve des maisons chauffées au gaz en France (la RT 2005 impose par exemple à Paris au maximum 130 KWh-ep/m2/an).

151 - 230 classe D. Standard dans la construction neuve des maisons chauffées à l'électricité en France (la RT 2005 impose par exemple à Paris au maximum 250 kWh-ep/m2/an) Standard des années 80 et 90 pour les chauffages à combustibles. Des améliorations substantielles sont facilement atteignables notamment par le remplacement de chaudière et l'isolation des combles et fenêtres, ou par le passage à une pompe à chaleur pour les systèmes électriques.

231 - 330 classe E. Des logements avant le premier choc pétrolier ou des logements anciens chauffés à l’électricité. Urgence

331 - 450 classe F. Des logements anciens généralement construits entre 1948 et 1975. Les économies réalisables sont très importantes, le rendement économique (retour sur investissement) est évident.

451 - ... classe G

Le dégradé en émissions de gaz à effet de serre (GES) peut être différent en fonction des énergies. Par exemple :

  • le bois a un impact faible en analyse de cycle de vie (13 gCO2eq/kWh),
  • la gaz naturel (234 gCO2eq/kWh) a un impact plus faible que le fioul domestique (300 gCO2eq/kWh).

[modifier] au sujet de l'étiquette énergie

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4