consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Flexitarien

Flexitarien

Un article de Encyclo-ecolo.com.


flexitarien.jpg

Sommaire

Qu'est qu'un flexitarien ?

Après les Végétariens, les Végétaliens, une nouvelle pratique alimentaire a été définie et les adeptes sont appelés les Flexitariens.

Un flexitarien est un individu qui la plupart du temps suit les préceptes d'un régime végétarien, c'est à dire qu'il se nourrit principalement de fruits, légumes, légumineuses, tofu etc... En excluant la viande, le poisson et toute chaire animale.

enceintelegumes876.jpg

Mais le flexitarien sait, par plaisir, par envie, par praticité ou pour ne pas attirer l'attention lors de certains occasions, consommer de la viande ou de poisson, et cela de façon occasionnelle.

Le flexitarisme, qui consiste à manger moins de viande et plus de végétaux sans pour autant être végétarien, progresse en France. Pour Soy, qui s'attache à proposer des alternatives de qualité à la viande et aux protéines animales, c'est un phénomène positif tant pour l'amélioration de la santé que pour la protection de l'environnement . Bernard Storup, Fondateur et Directeur général de Soy explique : « Il est désormais reconnu que notre alimentation est trop riche, notamment en protéines d'origine animale, et qu'il est important de la rééquilibrer en faveur du végétal.Et nous savons aussi que les ressources de la planète - l'eau, l'air, la terre - sont moins sollicitées dans le cas d'une production de protéines végétales, surtout lorsqu'elle est pratiquée localement."

Des produits pour rééquilibrer notre alimentation

En France et dans la plupart des pays occidentaux, la consommation de protéines animales (viande, œufs, produits laitiers) avoisine les 70 % alors qu'elle ne devrait pas excéder 50 % de l'apport total en protéines.

Qu'est ce que le Flexitarisme ?

Le mot «flexitarian» est apparu à la fin des années 90 aux Etats-Unis. Il désigne ceux qui ont une alimentation surtout végétarienne, mais qui consomment un peu de viande et de poisson.Ce néologisme a même reçu le titre de nouveau mot le plus utile en 2003 de l'American Dialect Society parce qu'il contribuerait à changer les habitudes d'un nombre croissant de personnes.Moins de viande signifie également moins de graisses saturées dont on connaît le rôle dans le développement des maladies cardiovasculaires et dans le vieillissement prématuré de nos cellules.D'où l'intérêt de revoir sa consommation de protéines animales à la baisse. D'ailleurs, les initiatives de journées sans viande (« Jeudi veggie », « meatless Mondays ») fleurissent de par le monde : Brésil, Belgique, France, Canada ou encore aux Etats Unis.


Soja et céréales, le plein de protéine

Le soja, allié idéal de l'équilibre alimentaire

Avec un taux de protéines équivalent à celui de la viande, le soja est le seulvégétal possédant tous les acides aminés dits « essentiels » (non fabriqués par l'organisme). Il se décline à l'infini et constitue la base de repas sains et équilibrés.

Boissons et crèmes au soja

Les graines de soja broyées et filtrées permettent de fabriquer les boissons et crèmes au soja. 100% végétales, sans cholestérol et sans lactose,elles se substituent parfaitement au lait classique en toutes occasions Le tofu sous toutes ses formes

Le tofu est fabriqué à partir du jus de soja. C'est une sorte de fromage végétal au goût neutre et à la texture fine, qui prend la saveur des aliments avec lesquels il est cuisiné.Le tofu peut être utilisé comme ingrédient de base dans des galettes(Croc Tofou), des saucisses (Tofinelle, Soycis'), des plats cuisinés (Woks,...).


Le seitan Pauvres en lipides, les céréales sont elles aussi sources de protéines, sels minéraux (phosphore, potassium, magnésium, calcium...), vitamines (principalement B et E) et oligo-éléments (en particulier de fer). Le seitan Concentré de protéines de blé, le seitan est très riche en protéines et contient seulement 1,5% de matière grasse. Il est aussi délicieux sous forme de steak que mélangé à des légumes dans des galettes. Les céréales complètes

Riz, blé, avoine, millet, quinoa, ..., les céréales complètes sont riches en fibres et faciles à cuisiner. Elles sont excellentes pour un bon équilibre alimentaire et pour la santé. L'alliance idéale est formée par les céréales et les légumineuses(blé et lentilles, maïs et haricots par exemple...) car elle offre un apport enprotéines suffisant pour satisfaire nos besoins quotidiens.



Les motivations des flexitariens


Aujourd'hui, le mouvement flexitarien est plutôt bien accueilli par les végétariens et végétaliens. Ces derniers considèrent ainsi que manger de la chaire occasionnellement est de toute façon mieux que de manger de la viande tous les jours !


D'autres considèrent finalement que le flexitarien est un végétarien non motivé, qui ne sait se tenir aux préceptes de l'alimentation végétarienne.


Mais quelles sont les motivations réelles du flexitarien ?

  • Tout d'abord, il faut savoir que de nombreux flexitariens s'ignorent. Beaucoup d'individus limitent naturellement leur consommation de viande et poisson.
  • Les flexitariens aiment avant tout leur situation flexible. S'ils aiment se nourrir sainement, ils apprécient également craquer sur un steak sans trop de complexe, sans culpabiliser, tant que cela reste rare.
  • Les flexitariens sont sensibles à la cause animale. Un morceau de viande ou de poisson dans leur assiette, aussi bon soit-il, est avant tout un morceau d'animal mort.
  • Les flexitariens sont également sensibles aux récentes études indiquant la nocivité sur la santé d'une trop grande consommation de viande. L'idée est alors de manger sain autant que possible.


Être Flexitarien : un mouvement en plein essor


Être flexitarien est un mouvement qui prend de plus en plus d'importance et qui est de plus en plus adopté dans le monde, que cela soit par choix (et véritable conviction) ou par nécessité (l'augmentation importante du prix de la viande par exemple).


Résultat, cette tendance qui s'installe véritablement dans le temps pourrait être à l'origine de la baisse de croissance du marché de la viande.


C'est en tout cas ce que démontre l'étude Euromonitor International qui montre que le marché de la viande a connu une croissance relativement faible ( entre 13 et 14% entre 2005 et 2010), période lors de laquelle plusieurs études ont démontré le lien entre consommation de viande et cancers.


A cela s'ajoute la promotion du végétarisme par le biais notamment de plusieurs opérations faisant la promotion des bienfaits des fruits et légumes.


[modifier] A lire aussi sur les flexitariens et le flexitarisme

Nouvelle pratique. Êtes-vous un flexitarien ?

Pour l'environnement, mangez moins de viande et fromage

Les habitudes alimentaires changent dans le monde

Veggie Pride ou comment fêter le régime végétarien

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.