consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Hygrométrie

Hygrométrie

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Hygromètre

L'hygrométrie permet de mesurer la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air. Elle s'exprime en pourcentage de la quantité maximale que peut contenir le volume d'air considéré, cette quantité maximale dépendant de la pression et de la température.

Plus l'air est chaud et plus la pression est grande, plus l'air peut contenir de vapeur d'eau. 100% d’hygrométrie dans l’air correspond au taux maximal au-delà duquel l’air ne peut plus absorber d’humidité et où se manifeste le phénomène de condensation.

Le taux d’hygrométrie de l’air change en fonction de la température de l’air et de sa pression. L’hygrométrie fait l’objet d’études et de recherches depuis quelques siècles dont les résultats n’ont abouti que récemment. A la base, il s’agissait pour les scientifiques de comprendre la nature exacte de la vapeur d’eau.

Les différents types d’hygromètres s'appuient sur des principes ayant recours à des notions définies dans la partie « définition de l’humidité ». Les ancêtres des hygromètres sont apparus au XVème siècle. Ils utilisaient les propriétés hygroscopiques de certaines substances organiques, qui lorsqu’elles absorbaient de la vapeur d’eau, changaient de masse, de forme, de longueur ou de couleur.

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.