consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Micronutrition

Micronutrition

Un article de Encyclo-ecolo.com.

micronutrition

Sommaire

La micronutrition

  • La micronutrition est née dans les années 90. L’objectif était d’améliorer l’état de santé de la population en l’aidant à retrouver un bon équilibre alimentaire.

micronutrition: pour des soins multiples

La micronutrition peut agit surtout sur les troubles fonctionnels : humeur, système digestif, système de défense, appareil locomoteur, appareil circulatoire, au niveau de la peau et des phanère (peau sèche, ongles cassants et chute de cheveux…). Ces perturbations sont souvent causées par une insuffisance d’apports en nutriments et micronutriments. Toutefois, la micronutrition peut prévenir des maladies cardio-vasculaires ; de l’obésité, des maladies dégénératives.

Elle permet une démarche diagnostique, préventive et thérapeutique centrée sur le conseil alimentaire, la correction des déficits et l’administration d’antioxydants et/ou de micronutriments (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés) appropriés, qui vont contribuer à la protection antioxydante des mitochondries. C'est le Laboratoire Pileje qui est le fondateur de la micronutrition.

Les professionnels de la santé formés à la cette approche médicale apportent des conseils alimentaires et préconisent, si besoin, une complémentation adaptée à l’état de santé de chacun. Elle peut être préventive afin de conserver son capital santé et se sentir en forme.

La micronutrition préconise:

Une alimentation pauvre en :

  • produits laitiers entiers (beurre, crème),
  • viande (bœuf, agneau, porc),
  • pâtisseries,
  • huiles raffinées et fritures,
  • sucre blanc, boissons sucrées, sodas et glaces.

Mais riche en :

  • les laits fermentés sans matière grasse, les fromages frais de chèvre et de brebis,
  • les céréales (pain complet au levain), les légumes secs, les légumes verts, les fruits,
  • les volailles,
  • le poisson, de préférence des mers froides, y compris cru,
  • les herbes aromatiques riches en micronutriments (ciboulette, basilic, estragon),
  • les épices et aromates (ail, oignon),
  • les huiles d’olive et de colza biologiques de première pression à froid,
  • un verre de vin par repas.

[modifier] au sujet de la micronutrition

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.