consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Perturbateurs endocriniens

Perturbateurs endocriniens

Un article de Encyclo-ecolo.com.


bouteillescosmetiques048.jpg


Sommaire

Les perturbateurs endocriniens

Mis en évidence en 1991, les perturbateurs endocriniens (PE) recouvrent plusieurs centaines de substances chimiques d'usage courant2 susceptibles 'interférer à des doses infimes avec la régulation hormonale des êtres vivants.

L'exposition humaine aux PE est précoce (dans l'utérus) et quotidienne du fait de leur grande hétérogénéité : on retrouve, en effet, des PE parmi les ingrédients des produits de consommation et comme contaminants de l'eau, de l'air ou de nos aliments. La perturbation endocrinienne remet en cause toute approche classique en toxicologie et en évaluation des risques chimiques : la dose compte moins que le moment de l'exposition et elle peut être potentialisée par effet cocktail, les effets sont latents et éventuellement transgénérationnels.

Les perturbateurs endocriniens prennent une place de plus en plus importante dans les médias, et cela alors qu'on accusent de nombreux produits du quotidien de perturber notre organisme.

Traversant les stations d'épuration des eaux usées sans être dégradés - ou parvenant directement dans la nature par déposition, ruissellement ou infiltration - les perturbateurs endocriniens se retrouvent dans les nappes d'eau souterraines, les lacs et les rivières - d'où provient notre eau potable. Ils viennent s'ajouter à la liste des milliers de micropolluants déjà présents. Or, ils s'y trouvent à des concentration très faibles, en comparaison des autres sources auxquelles nous sommes exposés.

Les perturbateurs endocriniens : des effets néfastes à doses minimes Les Perturbateurs Endocriniens (PE) sont des substances chimiques interférant avec la régulation hormonale des êtres vivants, susceptibles de provoquer à des doses infinitésimales, une grande variété d'effets, potentiellement irréversibles, en particulier sur le développement physiologique des individus exposés pendant la période intra-utérine.

Or, l'exposition de la population ou de la faune sauvage à ces PE est multiple et permanente car on les trouve aussi bien comme contaminants de l'environnement que comme additifs autorisés dans les produits de consommation.


Les preuves scientifiques s'accumulent pour désigner la participation des PE à « l'épidémie mondiale de maladies chroniques » : cancers hormono-dépendants, troubles métaboliques (diabète-obésité), troubles neuro-comportementaux et neuro-développementaux, atteintes à la reproduction et la fertilité. Par la pollution environnementale, la toxicité à faible dose des PE s'exerce aussi sur la faune sauvage, en particulier aquatique, avec des effets graves sur la capacité de reproduction de nombreuses espèces, à l'instar de la féminisation des poissons d'eau douce.


Le système endocrinien

Comme le nom l'indique, les perturbateurs endocriniens influent sur le système endocrinien de l'homme.

Ce système se caractérise par un ensemble de glandes réparties dans le corps et formant un réseau.

Le rôle de ces glandes est de secréter et libérer des hormones dans l'organisme, ces hormones pouvant alors pouvoir fonctions, dans la reproduction, le métabolisme ou la croissance par exemple.

Le corps humain comptent plusieurs glandes composant le système endocrinien :

  • L'hypothalamus dont le rôle principal est de contribuer aux équilibres vitaux comme la régulation de la température ou du comportement physique et émotif.
  • L'hypophyse est la glande qui secrète le plus d'hormones
  • Les glandes surrénales qui secrètent l'adrénaline, la dopamine et la noradrénaline
  • Le pancréas en charge de la sécrétion de l'insuline et du glucagon
  • Les ovaires et les testicules qui produits les ovules et les spermatozoïdes ainsi que les hormones sexuelles.

Ainsi, les différentes hormones libérées dans le sans par l'ensemble des glandes du système endocrinien humain jouent un rôle primordial dans notre vie.

Ce sont ces organes qui permettent entre autres la reproduction, l'apparition des caractéristiques sexuelles, notre condition physique et notre croissance.


Les effets possibles des perturbateurs endocriniens sur la santé humaine

  • Les perturbateurs endocriniens sont des agents comme une molécule ou un agent chimique qui peu perturber le système hormonal de l'Homme.

Les perturbateurs endocriniens interviennent de façon insidieuse sur l'organisme en entrainant des perturbations plutôt qu'une intoxication.

Les différents perturbateurs européens peuvent ainsi perturber l'organisme, imiter l'effet d'une certaine hormone ou bloquer l'actions d'hormones.

Les perturbateurs endocriniens peuvent intervenir très tôt dans la vie de l'Homme, pouvant avoir alors des effets irréversibles. L'exposition in vitro du foetus à ces substances, qui s’accumulent dans l’organisme peut entrainer un poids anormalement petit à la naissance.

Ils sont aujourd'hui accusés de conduire à des problèmes de croissance et de reproduction, ainsi que des anomalies cellulaires. En effet, ils seraient également responsables de retards développementaux, de changements comportementaux, de développement anormal des glandes mammaires, ainsi que de la réduction du niveau de testostérone.

En effet, on absorbe des perturbateurs endocriniens dans l'alimentation (pesticides, contamination par les emballages et les récipients), la respiration (effluves de parfums, émanations des produits d'entretiens, de bricolage et de nettoyage, vapeurs dégagées par certains matériaux) et par contact avec la peau (cosmétiques, crèmes solaires, restes de produits de lessive sur les vêtements).


  • On suspecte les perturbateurs endocriniens d'être la cause de l'augmentation des cas de cancer du sein, des testicules et de la prostate; de l'abaissement de la qualité du sperme; de la diminution de l'âge de la puberté; et même des changements dans le comportement des nouveaux-nés et des jeunes enfants. Cependant, étant donné la multitude de substances chimiques synthétiques que nous absorbons quotidiennement, les liens de cause à effet sont considérés comme "pratiquement impossible à prouver".

Où sont les perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans de nombreux produits du quotidien.

Les parabens et phtalates sont des perturbateurs endocrinien par exemple ainsi que plusieurs filtres UV chimiques et le bisphénol-A.

paraben.jpg

Ces produits peuvent intervenir dans la composition de plastiques alimentaires ou de produits de cosmétique.

Il est alors important d'être vigilant.

  • perturbateur endocrinien - filtre uv
  • 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC)
  • Filtre UV, entre dans la composition de certaines crèmes solaires et cosmétiques.
  • perturbateur endocrinien - hormone contraceptive
  • Ethinyloestradiol
  • Oestrogène, composant actif des pilules contraceptives.


  • perturbateur endocrinien - détergent

Nonylphénol Détergent puissant, employé en milieu industriel, notamment pour le nettoyage des circuits électroniques.


  • perturbateur endocrinien - composant du plastique

Bisphénol A Composé de base du plastique, utilisé notamment dans le polycarbonate transparent (CD, DVD, récipients), les revêtements de boîte de conserve, les composites pour obturation dentaire, les revêtements thermo-sensibles pour ticket de caisse et papier fax.

Les députés européens contre les perturbateurs européens

source : lsa :

UFC Que Choisir a divulgué une étude sur les perturbateurs endocriens : une étude portant sur 66 produits d’hygiène et de beauté.

EUFC a trouvé des perturbateurs endocriniens "sous forme de conservateurs, d’antibactériens, de filtres solaires et d’émollients." Les perturbateurs endocriniens peuvent avoir un impact sur la fertilité ou des troubles comportementaux. Mais tout est dans le dosage.

Cette découverte n’est pas surprenante en soi: les parabènes notamment, sont des conservateurs très utilisés en cosmétiques. Un projet de loi a été déposé en France en juillet 2011 pour les interdire.

L’UFC cible des produits et des marques en particuliers. Ainsi, "Sur le dentifrice Colgate Total (2) nos mesures ont révélé une teneur en triclosan susceptible d’effet sur la thyroïde. Quant au gel douche Nivea "Water lily & oil" (3), nous y avons trouvé du propylparaben à une dose supérieure à la recommandation du Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs (CSSC)."

Notons que l’UFC n’avance pas d’argument sur leur nocivité, dont l’étude scientifique requiert des analyses plus poussées. Et dont l’interdiction des tests sur les animaux en Europe rendra d’autant plus difficile la lecture à long terme de leurs effets. En revanche, elle rappelle dans son communiqué l’inquiétude des pouvoirs publics, notamment de l’organisation mondiale de la santé (OMS), pour qui les perturbateurs endocriniens constituent "une menace mondiale pour la santé". L’embarra des effets de ces substances vient du fait qu’ils se transmettent de génération en génération.

En revanche, l’UFC pose la question de l’effet "cocktail" de ce type de produit. En effet, si un produit seul ne comporte pas de dose considérée comme dangereuse – ce que des études scientifiques doivent encore prouver sur le long terme – la question est tout autre pour plusieurs produits utilisés quotidiennement. "C’est ce que nous avons constaté avec le triclosan pour lequel nous avons trouvé des teneurs acceptables sur les dentifrices et les déodorants pris isolément, mais qui atteignent un niveau de risque significatif pour une utilisation combinant les deux produits", affirme l’association.


Le 14 mars 2013, déjà, les députés européens avaient appelés à prendre des mesures contre ces substances. Et la Commission doit rendre dans les prochains jours son verdict. Non pas les interdire, mais prévoir un plan d’action.

De son côté, l’UFC réalise son travail de lobbying en demandant à cette dernière de "diligenter des recherches indépendantes sur l’impact sur le long terme" de ses ingrédients, et de contraindre les professionnels "à réaliser des étiquetages complets sur la composition réelle de leurs produits, et de retirer de leurs formulations les molécules ayant des effets de perturbateurs endocriniens avérés ou suspectés."

Par quoi remplacer les perturbateurs ? Les seuls Parabenss ont levé une polémique à eux tout seul dans tout le monde de l’hygiène-beauté, allant jusqu’à créé un segment de marché. Mais en décembre dernier, la société française de dermatologie (SFD) tirait la sonnette d’alarme sur le methylisothiazoline (MIT), un des ersatz censé suppléer ces conservateurs.

40% des produits de beauté contiennent encore des perturbateurs endocriniens

  • Selon une étude réalisée par l’Institut Noteo, 40% des produits d’hygiène-beauté contiennent des perturbateurs endocriniens (PE). Pour les consommateurs, cela signifie une exposition quotidienne puisque toutes les catégories sont concernées.

> 40% des produits de beauté contiennent encore des perturbateurs endocriniens

A lire sur les perturbateurs endocriens

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4