consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Peuples indigènes

Peuples indigènes

Un article de Encyclo-ecolo.com.

indigènes

Ils étaient là avant nous. La Nature, ils vivent et meurent avec elle depuis des générations et ne l'ont pas découverte à l'occasion d'une semaine offerte par leur comité d'entreprise. Il pourrait donc s'avérer très instructif de les écouter sous les étoiles et sans les néons de l'actualité.

Le terme « peuples indigènes » (autochtones) est une traduction assez récente, provenant certainement de l’espagnol « pueblos indígenas » et désormais utilisé dans le monde entier pour qualifier les « populations premières ». En Amérique latine, ce terme générique s’applique à tous les descendants des populations précolombiennes et remplace les termes « Indios »/« Indiens », qui résultaient de la confusion faite par Christophe Colomb avec les Indes.

Dans le contexte politique mondial, ces termes sont généralement employés pour qualifier les peuples indigènes de tous les continents, tandis que dans un contexte national, on utilisera davantage d’autres termes génériques tels que Aborigines, Native Americans... On estime que les peuples indigènes représentent 350 millions de personnes dans le monde. Les modalités d’application de cette notion ne sont pas claires partout, notamment en Asie et Afrique.

En effet, dans ces deux continents qui furent presque entièrement colonisés, les gouvernements sont souvent d’avis que l’ensemble de la population est indigène. Toutefois, les « véritables » indigènes ont souvent subi une oppression redoutable, même à l’ère postcoloniale, ce qui n’était plus le cas des populations majoritaires.

Les peuples indigènes sont donc souvent qualifiés de colonies internes ou de quart-monde. Pour établir une distinction tranchée entre les communautés indigènes ou autochtones et les communautés majoritaires et non indigènes, il est indispensable de prendre en compte les liens étroits que les civilisations indigènes entretiennent avec leurs territoires respectifs, territoires qui révèlent la plupart du temps une dimension spirituelle.

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.