consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Photosynthèse

Photosynthèse

Un article de Encyclo-ecolo.com.


Sommaire

Photosynthèse


Feuille et chlorophylle

Le processus de photosynthèse des plantes permet la production de dioxygène ainsi que l'absorption de dioxyde de carbone.


La Photosynthèse pour les organismes chlorophylliens


La photosynthèse, ou "synthèse de l'énergie lumineuse" ne concerne que les organismes chlorophylliens que l'on reconnait souvent par leur couleur verte.


Le découverte du mécanisme de photosynthèse


Le processus de photosynthèse commence à être découvert au 18e siècle par deux anglais. Ainsi, en 1727, le chimiste Stephen Hales identifie l'air et la lumière comme étant à l'origine de la croissance des plantes, tandis que M. Priestley découvre près de 40 ans plus tard que de l'oxygène est rejeté des plantes.


En 1779, le médecin hollandais Jan Ingen-Housz, qui est aussi botaniste, découvre que c'est sous l'effet de la lumière que la plante produit de l'oxygène tandis que sous l'impulsion d'Antoine Lavoisier, Jean Senebier parvient à la conclusion que les plantes rejettent du dioxygène après avoir absorbé du dioxyde de carbone : le processus de photosynthèse est né.


Finalement, la chlorophylle est clairement identifiée et isolée par deux Français en 1817, M. Pierre Joseph Pelletier et M. Joseph Bienaimé Caventou.


Le processus détaillé de la photosynthèse sera établi au XXe siècle, ainsi que deux types de réaction.


Le processus de photosynthèse simplifié


La photosynthèse est utilisée par les végétaux, les arbres, mais également les algues et quelques bactéries.


La plante puise dans le sol l'eau et les sels minéraux dont elle a besoin pour constituer sa sève, sève transportée des racines jusqu'aux extrémités de la plante.


Alors que la sève circule dans la plante, cette dernière absorbe l'énergie lumineuse ainsi que le CO2 contenu dans l'air par le biais de petits orifices présents sur les feuilles de la plante, permettant les échanges gazeux.


L'énergie lumineuse et le dioxyde de carbone, tout comme l'eau absorbée par la plante, pénètrent alors ce que l'on appelle les chloroblastes, ces dernières contenant la fameuse chlorophylle. Un processus de réduction s'opère alors, et le CO2 et l'eau qui traversent la chlorophylle sont transformés en glucides et en oxygène. Les glucides sont alors intégrés à la sève, et l'oxygène est rejeté dans l'atmosphère.


On appelle ce mécanisme "réaction d'oxydo-réduction" puisque le CO2 est transformé en HCHO, les glucides, et l'eau H2O est transformé en oxygène, O2O.


L'intérêt de la photosynthèse pour l'environnement


Aujourd'hui, le processus de photosynthèse est indispensable à notre environnement.


Poumons verts et oxygène


Les algues et forêts jouent un rôle primordial dans notre environnement.


Grâce au processus de photosynthèse, ces organismes végétaux produisent l'oxygène indispensable à notre vie, à notre respiration.


Mais en plus de produire de l'oxygène, ces plantes capturent également le CO2, un phénomène qui prend toute son importance lorsque l'on sait que la présence de l'Homme sur Terre entraîne des émissions grandissantes de CO2, entre autres responsables du réchauffement climatique et de l'effet de serre.


L'absorption par les organismes végétaux du CO2 contribue donc en partie à limiter les dégâts que pourraient provoquer une trop grande présence de CO2 dans l'atmosphère, en partie seulement.


Un rôle primordial accrédité par le surnom donné aux grandes forêts du monde : les "poumons verts" de notre Terre.


Les poumons verts désignent les grands espaces verts de la planète, telle que la forêt amazonienne, qui "emprisonnent" de grande quantité de CO2, produisant de fait de grandes quantités d'oxygène indispensable à tous les organismes qui vivent en respirant.


Pour autant, les forêts ne sont pas les premières productrices d'oxygène dans le monde, il s'agit en réalité du phytoplancton, présent dans les océans.


Quoiqu'il en soit, phytoplancton et forêts réunies sont garant de notre vie puisqu'ils fournissent de l'oxygène, absorbent une partie du CO2 rejeté dans notre atmosphère et assainissent l'air.


Les enjeux de la déforestation


Il y a quelques années, le phénomène de photosynthèse était largement mis en avant pour sa capacité à rejeter de l'oxygène et ainsi épurer l'air ambiant.


Mais depuis peu, la photosynthèse est surtout évoquée pour son rôle primordial dans la limitation du réchauffement climatique, notamment causé par les émissions grandissantes de CO2, en partie absorbé par les organismes chlorophylliens.


Pourtant, même si l'importance du mécanisme de photosynthèse et du rôle des forêts dans le monde n'est pas contesté et même admis de tous, le monde voit disparaitre chaque jour environ 200 km² de forêt dans le monde, et l'équivalent en forêt de 36 terrains de foot sont détruits chaque minute !


La faute aux incendies (volontaires ou non...), à la transformation de certaines zones forestières en surface agricole ou encore à l'activité de l'homme et notamment la production de pâte à papier.


Peu à peu, l'Homme détruit par lui-même ce qui est indispensable à sa vie, un phénomène qu'il est impératif d'endiguer.


Des initiatives de "plantation d'arbres" voient le jour petit à petit. Au Congo, près de deux milliards d'euros ont été alloués à la plantation d'un milliard d'hectares supplémentaires dans le bassin du Congo.


A noter également que l'année 2011 a été désignée Année internationale des forêts.



[modifier] A lire aussi

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.