consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Piles rechargeables

Piles rechargeables

Un article de Encyclo-ecolo.com.

piles rechargeables

Il existe 2 types de piles rechargeables :

  • les NiCd (nickel cadmium) et les NiMH (Nickel Métal Hydrure) ; les premières sont plus toxiques pour l’environnement, elles contiennent beaucoup plus de cadmium, et elles ont une moins longue autonomie et durée de vie. De plus, elles se rechargent progressivement de plus en plus mal.
  • Les NiMH sont donc les piles rechargeables à privilégier car elles ne présentent pas tous ces inconvénients. De plus, les piles rechargeables permettent une économie considérable : 3€ par an avec une durée de vie de 10 ans pour le chargeur, avec des piles rechargeables, contre plus de 100€ par an, avec des piles jetables.

La capacité des piles
Mesurée en mAh ( milli-ampère heure ), la capacité représente la durée de fonctionnement de la pile une fois qu'elle sera complètement chargée.
Les valeurs usuelles vont actuellement de 800 à 2500 mAh.
Par exemple, pour un jouet consommant 1 ampère, la pile de 800 mAh durera 48 minutes et celle de 2500 mAh 2 1/2 heures.

Sommaire

Le marché des piles rechargeables

Écologiques, économiques et généralement performantes, les piles rechargeables constituent une alternative intelligente aux piles jetables classiques. Quelques informations utiles avant de s'en procurer.

Les derniers chiffres publiés par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) le confirment : les consommateurs sont de plus en plus nombreux à utiliser des accumulateurs en lieu et place des piles jetables. Celles que l'on appelle par abus de langage les « piles rechargeables » (alors que littéralement une « pile » ne se recharge pas, contrairement à un « accumulateur ») ont fait un bond de près de 25 % entre 2005 et 2006.


Même si elles restent largement minoritaires (18 % du total à peine), la poussée des piles rechargeables est une bonne nouvelle pour la planète. Car, jetables ou pas, les piles sont constituées de métaux lourds (aluminium, cadmium, mercure, nickel, plomb, zinc, etc.) hautement toxiques. Mieux vaut donc utiliser une pile rechargeable qui peut offrir des centaines de cycles plutôt que... des centaines de piles épuisées au bout d'un seul ! D'autant que la filière du recyclage laisse encore 70 % d'entre elles dans la nature (lire aussi encadré).


Les différents types de piles rechargeables

Des piles rechargeables,de tous les formats existents. Les piles rechageables peuvent remplacer les jetables pour une utilisation fréquente : radio, lecteur MP3, appareil photo numérique, télécommande, la lampe de poche; téléphone sans fil.

Les batteries au lithium, elles aussi rechargeables, sont d'ailleurs de plus en plus répandues. Tous ces appareils n'ont toutefois pas les mêmes besoins en alimentation électrique, les uns ne réclamant que peu d'énergie, par intermittence (télécommande), les autres nécessitant une alimentation continue et/ou soutenue (lecteur MP3). Il faut donc adapter la capacité de l'accumulateur, exprimée en milliampère/heure (mAh), à l'usage. Celle-ci représente la quantité d'énergie que la pile peut emmagasiner, entre 800 et 2 700 mAh actuellement. Les piles rechargeables se déchargeant progressivement (exception faite des modèles « prêts à l'emploi », lire encadré), qu'elles soient utilisées ou non, rien ne sert d'utiliser des piles de grande capacité dans des appareils peu gourmands en énergie.


  • Economique ! la [Produits verts : La pile à eau, une pile rechargeable avec de l'eau ! Pile rechargeable à eau]


Piles rechargeables : comment choisir son Chargeur

Plus la capacité de la pile est élevée, plus il est long de la recharger. Toutefois, le temps de charge dépend également beaucoup du chargeur lui-même, et plus précisément du courant de charge qu'il fournit. Les plus performants promettent aujourd'hui une charge complète en 15 minutes. Il faut compter 1 heure pour les chargeurs dits « rapides », et entre 12 et 16 heures pour les modèles de base. Précisons que quelle que soit la capacité, plus la charge est lente, « mieux » l'accumulateur est chargé.


Parmi les critères de choix d'un chargeur, citons également la présence ou non d'un témoin de charge, d'une fonction de charge lente (optimale), d'un contrôleur de température (qui coupe l'appareil en cas de surchauffe), ou encore d'un programmateur de sécurité (la charge s'arrête lorsque l'accumulateur est plein pour éviter une surchauffe, qui pourrait l'endommager).


[modifier] A lire également au sujet des piles rechargeables

Voir les chiffres du Planetoscope

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.