consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
RSE

RSE

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Sommaire

La RSE


La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)

  • La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) désigne le comportement d’une entreprise qui s’efforce d’appliquer les préceptes du développement durable et ce, dans 3 directions : économique, sociale et environnementale. L’ entreprise qui adopte une démarche « RSE » s’oblige à satisfaire aux préoccupations de l’ensemble de ses partenaires (les stakeholders en anglais, parties prenantes) qu’il s’agisse de ses actionnaires, de son personnel, de ses clients, ou tout simplement de la société qui l’entoure.

Ainsi la Responsabilité Sociale des Entreprises peut entraîner des actions pratiques très variées : amélioration des conditions de travail, refus de prestataires peu éthiques, chasse aux émissions de gaz à effet de serre et aux polluants, économies de matières premières, …

La réglementation oblige à publier toujours plus d'informations sur les conséquences sociales et environnementales de activité et des engagements sociétaux des entreprises(article 225 de la loi Grenelle II). C'est ce qui explique que toutes les grandes entreprises publient désormais un rapport annuel sur le Développement durable.

Des exemples de pratiques RSE

Le world forum de Lille a recensé quelques pratiques RSE sur le plan international : des entreprises qui ont mis en place des bonne pratiques en matière de Responsabilité sociale et environnemental :

Oded GRAJEW (Brésil) – Le fondateur du Forum Social Mondial de Porto Alegre. Oded Grajew est l’ancien conseiller du président Lula, et le fondateur du Forum Social Mondial de Porto Alegre. Il est aujourd’hui à la tête de l'institut Ethos, réseau de RSE réunissant 1350 entreprises représentant 35% du PIB brésilien. Oded Grajew est un homme de pouvoir, dont l’influence est très forte au Brésil et dans le reste du monde. Son objectif : mobiliser les entreprises de son pays autour de la construction d’une société juste et durable pour influencer les pouvoirs publics.

Dale MORISSON (Canada) – Une production responsable chez le premier fabricant de frites mondiales. Dale Morrison est CEO de l’entreprise canadienne McCain, connue notamment pour ses frites et spécialités à base de pommes de terre. Il mobilise son entreprise dans une politique environnementale irréprochable, que ce soit en termes de production (utilisation de sources d’énergie renouvelables, réduction de la consommation d’eau, utilisation d’emballages recyclables, certification ISO 14001) que de développement de pratiques agricoles durables (culture locale proche des zones de production, engagement dans le bio, etc.).

Rudy DAELMANS (Pays-Bas) – Son entreprise invente la première moquette qui peut se manger ! Rudi Daelmans l’assure : « sa moquette peut être mangée sans aucun risque pour la santé ». Sans aller jusqu’à tenter l’expérience, l’entreprise Desso pour laquelle il est en charge du développement durable, s’est engagée à tirer sa production vers un concept novateur : le « cradle to cradle ». L'idée du cradle to cradle est de tendre vers une civilisation sans déchet, en faisant émerger sur le marché des produits dépourvus de toutes substances toxiques et éco-conçus pour être quasi indéfiniment recyclables, et permettre de fournir les matières premières nécessaires à la production de nouvelles marchandises.

Steven BIRKBECK (Australie) – Un entrepreneur éthique pour l’industrie cosmétique. Agriculteur de formation devenu multi entrepreneur, Steven Birkbeck a développé avec succès plusieurs activités dont la production d’huile de bois de santal. Conscient que commerce et responsabilité vont de pair, il n’a de cesse de renouveler ses plantations et s’implique fortement dans la préservation et la formation des communautés aborigènes. Au travers de son programme « Songman Circle of Wisdom », il veille notamment à ce que les bénéfices de l’industrie cosmétique, découlant de son activité, soient équitablement partagés avec les autochtones.

Max ANDERSON (USA) – L’initiateur du serment d’Harvard ! Diplômé en 2009 de la prestigieuse Harvard Business School, Max Anderson, conscient que le leadership mondial d’un tel diplôme impose une responsabilité morale, est à l’initiative du Serment d’Harvard. Ce serment, sorte de serment d’Hippocrate pour les managers, engage les diplômés à développer un comportement responsable et éthique dans la conduite des affaires. A la grande surprise de Max Andersen, ce serment a été signé par 50% de sa promotion ! Il est aujourd’hui Senior Manager Associé chez Bridgewater Associés.

Maqsood SINHA (Bangladesh) – Un engrais biologique qui fait des émules. La gestion des déchets ménagers reste l’un des principaux problèmes du Bangladesh, en raison notamment d’un fort exode rural, qui augmente de manière significative la population des grandes villes du pays. Mais au Bengladesh, contrairement aux pays industrialisés, 80% des ordures sont encore organiques et, donc, recyclables. Il n’en fallait pas plus à Maqsood Sinha, actuel Directeur exécutif de Waste Concern et ingénieur de formation, pour avoir une idée révolutionnaire : récupérer, en faisant du porte-à-porte, les épluchures de légumes, les restes de riz ou les peaux de fruits et les transformer en engrais biologique. Aujourd’hui, Waste Concern a modernisé sa récolte, multiplié les usines dans le pays et conquis la grande majorité des agriculteurs du Bangladesh. Les technologies développées et mises en œuvre par Waste Concern sont aujourd’hui dupliquées dans de nombreuses villes à travers le monde.

Les attentes des Français vis à vis des entreprises


  • 80% des Français attendent d'une entreprise rentable qu'elle ait aussi une mission sociale, notamment d'insertion.
  • Attendez-vous d'une entreprise rentable qu'elle ait aussi une mission sociale, notamment d'insertion ? Oui à 80%, non : 19%
  • 81% pensent que l'entreprise ne joue pas suffisamment ce rôle aujourd'hui (vs. 18%).
  • 74% pensent qu'une entreprise peut avoir pour cœur d'activité un but social, tout en étant rentable (vs. 25%)


source : enquête réalisée par OpinionWay pour Envie, les 16 et 17 octobre 2014

[modifier] Voir aussi sur la Responsabilité Sociale des Entreprises, RSE

Récupérée de « https://www.encyclo-ecolo.com/RSE »

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4