consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Sciences participatives

Sciences participatives

Un article de Encyclo-ecolo.com.


Sommaire

Sciences participatives

Définition

Les sciences participatives sont aussi appelées sciences citoyennes ou sciences collaboratives.

D'après le collectif National Sciences Participatives, "les sciences participatives sont des programmes de collecte d’informations impliquant une participation du public dans le cadre d’une démarche scientifique".

Elles impliquent le plus souvent dans un processus de partenariat, des laboratoires de recherche et des chercheurs, avec des associations et des citoyens. Elles permettent d'impliquer de nombreux citoyens pour collecter des données à grande échelle.

Champ d'application

Les sciences participatives sont le plus souvent utilisées dans l'observation de la biodiversité ou sur l'impact des changements climatiques. Les sciences participatives peuvent être utilisées pour répertorier ou collecter des informations sur tel ou tel type d'animal ou de plante : type d'habitat, population, taille...

Elles sont aussi utilisées dans le domaine de l'astronomie, dans le but de repérer des étoiles ou des phénomènes astronomiques.

Le Muséum National d'Histoire Naturelle est l'un des pionniers des sciences participatives en France et propose de nombreux programmes d'observation et d'identification des espèces. Le programme Vigie Nature a par exemple été créé en 1989.


Evolution

Les sciences participatives ont largement évolué avec les nouvelles technologies. Internet, les smartphones, permettent une collecte des données plus facile et une démocratisation de l'accès aux savoirs. Les sciences participatives ont donc fait un bond ces dernières années.

Les associations de protection de l'environnement utilisent de nombreux outils du web 2.0 pour faciliter l'observation et la collecte des données, qui sont également accessibles aux particuliers. Elles utilisent également des outils ludiques pour faciliter l'observation des animaux et des plantes par les enfants. L'un des intérêts des sciences participatives est en effet de pouvoir permettre aux enfants de mieux observer ce qui se passe autour d'eux et de comprendre certains phénomènes physiques ou chimiques.

Plus d'informations : > [1] > [2]


[modifier] A lire aussi

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4