consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Stevia

Stevia

Un article de Encyclo-ecolo.com.

Stevia

Sommaire

La stevia

La stevia, plante miracle ?

La Stevia est une plante sud-américaine, peu connue en Europe alors qu’elle a déjà conquis le Japon avec plus de 2000 tonnes de feuilles séchées consommées par an, dont l’histoire est singulière.


En cas de régime alimentaire, la Stevia est reconnue par une grande majorité de scientifiques comme étant un édulcorant 200 à 300 fois plus sucrant que le sucre, totalement sain, sans aucun apport calorique et bien sûr 100% naturel.</p>

La Stevia : le remède naturel de demain

Les recherches vont désormais au-delà de cette propriété gustative. Des vertus telles que le contrôle de l’appétit, l’amélioration de l’hygiène buccale ou nasale, la diminution de la pression sanguine, la régulation du taux de sucre dans le sang, la guérison accélérée de petites coupures ou bien le soin de la peau sont également avancées, élargissant considérablement l’impact qu’aura la Stevia sur les produits alimentaires, cosmétiques ou pharmaceutiques de demain.


Stevia, l'Europe encore sceptique

D’un autre côté, cette plante étant souvent considérée comme un nouvel aliment, notamment en Europe, elle doit prouver qu’elle n’est pas toxique pour pouvoir être consommée - à la différence de toutes les plantes qui nous entourent depuis des siècles et dont la sûreté a été admise depuis longtemps.

Depuis la publication d'un arrêté interministériel le 6 septembre 2009 autorisant l'utilisation et la commercialisation de la stevia en France, il est enfin possible de se procurer légalement de la stevia dans l'hexagone.

Le Japon : 1er consommateur de Stevia

Au Japon, la Stevia figure dans les compositions de nombreux aliments tel que la sauce soja, les boissons énergisantes, les yaourts, le riz et le thé aromatisé, ou bien encore les savons, les bains de bouche, les lotions et crèmes pour le visage...


La culture de la stevia en France

Le stévia prospère en plein soleil, dans des sols relativement pauvres, cependant il ne faut pas laisser sécher le sol. Faites un arrosage léger aux 2 à 3 jours. Les plants ayant des racines près de la surface, un paillis autour des plants empêchera les racines superficielles de sécher. Les plants de stévia préfèrent des engrais faibles en azote ou à dégagement lent d'azote comme le 14-14-14 ou un engrais à jardin ordinaire comme le 4-12-8.

La germination des graines de stévia est très aléatoire avec un taux de succès aux alentours de 25%. Les semences sont dispendieuses et difficiles à trouver. Faites vos semis de février à avril à l'intérieur à une température de 20 à 25 Celsius. La gernination aura lieu en 7 à 14 jours.

Ne laissez pas le sol sécher, cela ralentirait leur croissance. Fertilisez à l'engrais soluble (15-30-15) à demi-dose aux 3 semaines. Si vous habitez dans le sud-ouest, vous pouvez les sortir dès le mois d'avril.

Pour multiplier le stévia, les meilleures méthodes restent le bouturage et le marcottage.

LE MARCOTTAGE de la stevia

Le principe du marcottage est de faire développer des racines à partir d'une tige "aérienne".

Comment procéder:

Prenez un pied de stévia qui possède des tiges assez longues. Cela évitera de les casser. Enterrez le pot afin que les tiges soient le plus bas possible. Préparez des petits U en fil de fer qui vont permettre le maintien de la tige sur la surface du pot.

Avant de poser la tige sur la surface du pot, il faut effectuer une blessure sur la tige du stévia avec un couteau. Cette dernière doit être effectuée sur un noeud. C'est à cet endroit que se développeront les racines

Quand la blessure est effectuée, placer la tige sur le pot avec la blessure contre la terre. Mettez le U en fer pour maintenir la tige. Mettez un peu de terre afin pour enterrer complètement la tige.

Arrosez légèrement. Le pied mère avec 6 marcottes.

Laissez ainsi 30 à 40 jours environ.

Quand les racines des "petits" vont sortir des petits pots, vous pouvez sevrer. Coupez alors la tige qui relie le petit stévia au pied mère.

LE BOUTURAGE de la stevia

Pour pouvoir bouturer le stévia rebaudiana, couper quelques extrémités d'une longueur de 10 cm environ.

Il faut couper avec un outil tranchant juste sous un noeud. C'est à cet endroit que se formeront les radicelles. Planter les boutures dans un petit pot. Arroser de temps en temps, mais pas trop !!


La France

Le stévia a été accepté en France par l'ORF n°0206 du 6 septembre 2009 page 14774; texte n° 6 et l'Arrêté du 26 août 2009 relatif à l'emploi du rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) comme additif alimentaire


"La ministre de la santé et des sports, le ministre de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche, le ministre auprès de la ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, chargé de l'industrie, et le secrétaire d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation,


Vu le règlement (CE) n° 1333/2008 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 sur les additifs alimentaires ; Vu la directive 89/107/CEE du Conseil du 21 décembre 1988 modifiée relative au rapprochement des législations des Etats membres concernant les additifs pouvant être employés dans les denrées destinées à l'alimentation humaine, notamment son article 5 ; Vu le décret n° 89-674 du 18 septembre 1989 modifié relatif aux additifs pouvant être employés dans les denrées destinées à l'alimentation humaine ; Vu l'avis de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments du 19 juin 2009, Arrêtent :


  • Article 1 : Le rébaudioside A (extrait de Stevia rebaudiana) répondant aux dispositions fixées en annexe I peut être employé en tant qu'additif alimentaire (édulcorant), dans les conditions fixées en annexe II jusqu'à la date d'entrée en vigueur de la liste des additifs autorisés dans les denrées alimentaires prévue à l'annexe II du règlement du 16 décembre 2008 susvisé et au maximum pendant une durée de deux ans.


  • Article 2 : La directrice générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, la directrice générale de l'alimentation, le directeur général de la santé et le directeur général de la compétitivité, de l'industrie et des services sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française."

De la stevia dans le Coca Cola

  • Coca cola affirme travailler depuis près de 25 ans sur cet édulcorant 100% naturel, l'utilise depuis 2008 aux États-Unis, dans ses produits Sprite et Glaceau Vitaminwater. Via sa filiale, le groupe américain s'apprête à s'attaquer au marché français, en proposant une nouvelle version de sa boisson sans bulles, "Fanta Still".

Un goût de réglisse dissimulé par des agents masquantGrâce à la stévia, la nouvelle formule, qui sortira début 2010, devrait contenir "30% de sucres en moins par rapport à la plupart des boissons rafraîchissantes sucrées", annonce Coca-Cola. Malgré l'arrière-goût amer ainsi que des notes de réglisse qui ont posé des problèmes de conception, la boisson devrait conserver son goût fruité... grâce à l'utilisation d'agents masquant ces goûts ! Coca-Cola précise que le conditionnement et le packaging de cette boisson, lancée en France en 2008, va rester identique. La grande distribution est actuellement en discussion avec la filiale française, pour fixer le prix.

Si ce lancement est une première en France, le géant du soda avertit que l'extrait de stévia "n'a pas vocation à remplacer l'aspartame, dont la sécurité a été confirmée par les autorités sanitaires françaises et européennes". Un "Coca à la stévia" n'est pas envisageable, a d'ailleurs précisé Coca-Cola. D'autant que, si l'extrait de stévia se marie bien avec les boissons citronnées, il semble que la recette pour le cola ne soit pas encore au point... De plus, les extraits de stévia sont environ trois fois plus chers que les édulcorants artificiels actuellement utilisés dans les boissons gazeuses. source : Les Echos, dec. 2009 </H3>


Les contre-indications à la Stevia

Il n'y en a pas. Depuis les recherches réalisées dès 1931 par Pomaret, il a été démontré que la Stevia n’est pas toxique. Il a été observé que les stéviosides traversent le système digestif sans être altérés ni dégradés par les différents processus de digestion (acides gastriques et enzymes). De même, ils ne sont ni mutagènes ni génotoxiques et n’ont aucun effet sur la fertilité. Les japonais étudient la Stevia depuis près de 40 ans et ont élaboré les tests les plus exigeants pour son évaluation. Toutes leurs études ont démontré l’innocuité de la Stevia pour la santé. Des études sur les rats réalisées par le Dr. K. Toyoda, du Département de Pathologie de l’Institut National de Sciences de la Santé de Tokio (Japon) ont démontré que l’extrait de Stevia n’est pas cancérigène. Aux États-Unis, la FDA (agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux) n’a trouvé aucune preuve de toxicité dans l’extrait de Stevia, ce qui a permis son autorisation de mise sur le marché Nord-Américain en tant que complément alimentaire en 1997.

L’utilisation des édulcorants à la Stevia

L’extrait de Stevia est actuellement l’édulcorant le plus utilisé sur les marchés Japonais et Coréen. Depuis plus de 20 ans, des millions de consommateurs japonais et brésiliens l'utilisent comme un édulcorant sûr pour adoucir des sauces, des confiseries et même des sodas. Les géants tels que Coca-Cola et Pepsi utilisent des extraits de Stevia pour adoucir certains de leurs produits. Plus généralement, la Stevia peut s’utiliser dans : Les édulcorants de table, pour adoucir les boissons froides ou chaudes telles que le café, le thé, les tisanes, le chocolat, les jus de fruits, les cocktails, etc. Les pâtisseries, les confitures, les confiseries, les petits gâteaux, etc. Les chewing-gums, les sodas et autres boissons désaltérantes. Les produits pharmaceutiques et cosmétiques, comme le rouge à lèvres, le dentifrice, les sirops, etc. Les sauces et conserves de fruits et légumes. Les produits laitiers (yaourts, glaces, etc.). (source : ethnolatin.com)


source : consoglobe.com, gireaud.net

Voir aussi au sujet de la stevia et des sucres

[ Steviols glycosides ] [ Rebaudioside A ]Edulcorants

sur la stevia

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.