consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Acides gras mono-insaturés (AGMI)

Acides gras mono-insaturés (AGMI)

Un article de Encyclo-ecolo.com.

huile de colza


Les acides gras mono-insaturés (AGMI) se trouvent dans les graisses animales et végétales sous forme d'acide oléique. Les huiles végétales les plus riches en AGMI sont les huiles d'olive, oléisol, colza et arachide. L'apport recommandé en AGMI correspond à la moitié des apports des lipides totaux de notre alimentation. Les acides gras mono-insaturés (AGMI) servent à rééquilibrer les apports lipidiques : ils ont une action protectrice cardio-vasculaire.

Pourquoi les appelle-t-on acides gras mono-insaturés ?

Ils sont appelés ainsi parce que la chaîne d'atomes de carbone qui compose leur molécule comprend une seule liaison double. On les nomme également : acides gras oméga-9. Ils ne font pas partie des acides gras dits "essentiels" car notre organisme peut les fabriquer à partir d'autres acides gras (les gras saturés). Le principal acide gras oméga-9 est l'acide oléique.

Où les trouver ? - dans les huiles : olive (76 %), arachide (49 %), soja (44 %) et sésame (41 %)… ; - dans les oléagineux : noix de macadamia, noisette, noix de cajou, amande, pistache, arachide… ; - dans les fruits : olive ou avocat… ; - dans la viande : poulet, porc, bœuf, agneau…

Quel bénéfice des acides gras mono-insaturés pour notre organisme ?

Les acides gras mono-insaturés ont pour effet de faire baisser le taux de "mauvais cholestérols" (LDL). Ils contribuent donc à réduire les risques de maladies cardiovasculaires et d'hypertension (voir notre article, Matières grasses : les bonnes et les mauvaises). Pour ce qui concerne la prévention du cancer, des études montrent une plus faible présence de cancers du sein, du côlon et de la prostate chez les populations dont l'alimentation est de type méditerranéen avec une consommation élevée d’olives et d’huile d’olive. Les chercheurs pensent que cet effet protecteur pourrait être attribué en priorité aux antioxydants que l’olive renferme en abondance mais il est possible qu’un apport élevé en oméga-3 et en oméga-9 puisse contrer un effet cancérigène des oméga-6.

[modifier] A lire sur les acides gras mon-insaturés

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4