consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Eau douce

Eau douce

Un article de Encyclo-ecolo.com.

eau

Sommaire

L'eau douce


Le rôle de l'eau douce

Dans le monde, il y a environ 250 nappes ou fleuves internationaux qui sont des sources potentielles de tensions diplomatiques.. surtout dans un contexte de raréfaction de cette ressource : 0,0001% de l'eau terrestre est disponible.


L’eau douce occupe un rôle primordial dans toutes les facettes de la vie. L'eau douce est l'une des plus précieuses ressources pour tout pays. Chaque jour à la maison, l'eau douce pour cultiver les cultures, pour fabriquer des produits, pour générer de l'électricité, en tant que source d'eau potable et pour la navigation. Elle procure en outre un habitat pour la vie aquatique et est une importante source de plaisirs.

Le manque d’eau touche aujourd’hui 35 % de la population mondiale. L’agriculture étant le plus grand consommateur à l’échelle mondiale, l’eau est devenue un enjeu majeur de l’agriculture et de l’alimentation. L’augmentation de la population, l’accroissement de la demande alimentaire, les modes de production ont des effets directs sur la consommation et la qualité de l’eau.

Les hommes et tous les organismes vivants ont besoin d’eau pour vivre et se développer. A l’échelle de la planète, l’accès à l’eau, en quantité et en qualité, est donc un enjeu vital pour les hommes. Les activités humaines


Eau bleue, eau verte

  • l’Inra a introduit les notions d’[[Eau bleue]], d’eau verte, de l’eau dans l’alimentation. L’eau bleue, c’est l’eau des lacs, celle qui coule dans les cours d’eau et va à la mer, celle qui recharge les nappes d’eau. C’est l’eau que nous voyons, que nous buvons.

L’[[Eau verte]], c’est l’eau du sol qui alimente les plantes. L’eau verte, qui représente 60% des précipitations, est une ressource majeure pour la production agricole mondiale.

L’eau dans l’alimentation, c’est à la fois un constituant des aliments mais aussi une ressource dans les procédés industriels.

L'eau douce en France

En France, les réserves d'eau douce sont surtout dans les quelques 200 aquifères régionaux qui renferment 2000 milliards de m3 d'eau dont environ 100 milliards s'écoulent annuellement vers les sources et les cours d'eau.

Actuellement env. 7 milliards de m3/an sont puisés dans les nappes d'eau souterraine avec la répartition suivante :

  • 65% pour les besoins domestiques,
  • 20% pour les besoins agricoles,
  • 25% pour les besoins industriels, (non compris les centrales nucléaires)


L'eau douce, source de discorde

L'eau douce est une ressource fondamentale, moteur d'évolution mais aussi de conflits. La question de l’eau se pose au niveau mondial tant les enjeux sont énormes en termes d’approvisionnement, d'interdépendance, de distribution de la ressource et de sa gestion. La priorité est de protéger sa qualité et de permettre un accès équitable à l'eau pour tous.

50% de la planète ne disposent pas d'un réseau d'assainissement d'eau alors qu’on consomme en moyenne par jour et par habitant, 600 litres d'eau aux Etats-Unis, 200 en Europe et 150 en moyenne dans le monde (voir les chiffres du Planetoscope).


L'accès à l'eau potable en Europe

  • 11% des européens souffrent du manque d'eau potable

17 mars 2012 - La Commission Economique pour l’Europe des Nations Unies et Solidarity Water Europe ont présenté l’ouvrage "Aucun laissé-pour-compte : bonnes pratiques pour un accès équitable à l’eau et à l’assainissement dans la région paneuropéenne" . Le document souligne les enjeux géographiques, économiques et sociaux de cet accès qui fait défaut aux populations les plus vulnérables. D’après Kristalina Georgieva, Commissaire européenne chargée de la Coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises,"11% des habitants de l’Union Européenne souffrent du manque d’eau potable". Les intervenants ont insisté sur l’importance des partenariats publics-privés, l’application concrète de la Directive Cadre sur l’Eau, et la sensibilisation des femmes à la gestion de l’eau.


La pollution de l'eau douce

  • La pollution de l’eau, qui revêt de multiples formes, est susceptible d’influer sur la santé de la population canadienne, l’économie et les écosystèmes. À titre d’exemple, le rejet de nutriments pour les végétaux, comme le phosphate et l’azote, peut favoriser la prolifération d’algues malodorantes, inesthétiques et potentiellement toxiques. Le rejet de substances toxiques, comme le mercure, les pesticides et les produits chimiques industriels, peut perturber la croissance et la survie des espèces aquatiques. Ces toxines peuvent aboutir éventuellement dans la chair des poissons ou des mollusques et des crustacés destinés à la consommation humaine. Les micro-organismes, comme le Giardia, sont également préoccupants en raison de leur capacité à causer des maladies d'origine hydrique. La pollution de l'eau occasionne des coûts élevés pour le traitement et provoque parfois la fermeture de plages et d'aires de croissance de mollusques et de crustacés.

La qualité de l'eau peut être l'objet de nombreuses agressions de nombreuses sources, notamment les eaux usées provenant des agglomérations urbaines et suburbaines, l’écoulement de surface provenant des champs agricoles, les effluents des installations industrielles, la pluie acide et le comportement des ménages.

L'indicateur de la qualité de l'eau mesure l'étendue et la gravité de la pollution de l'eau en repérant un large éventail de substances dans l'eau. L'indicateur utilise les recommandations sur la qualité de l'eau pour la protection de la vie aquatique, ce qui en fait un indicateur sensible au changement, pertinent à tous les plans d'eau et un reflet général de la santé des écosystèmes.

Point de vue sur l'eau

Dans les pays où l'eau est présente en quantité limitée, les traditions veulent que cette eau soit gratuite et accessible à tous. Chaque voyageur, chaque homme ou femme respecte cette loi ancestrale mais respecte également cette source de vie. Les Africains du Sahel se lavent chaque jour avec l'équivalant de 3 litres d'eau. En faisant le thé, il executent les mouvements d'oxygénation de l'eau bouillante sans en perdre une goute. Le bétail seule source de richesse,est abreuvé en quantité suffisante sans aucune perte. Nous les habitués du confort et de l'egocentrisme nous devons changer nos habitudes et penser à nos enfants qui risquent de vivre en étant obligés de respecter l'eau qui chez nous ne sera jamais gratuite

Qu'est ce que l'eau douce potable ?

Pour qu’une eau soit potable (propre à la consommation), elle doit répondre à des normes de qualité. Ces normes s'appuient sur des travaux médicaux établissant les "doses maximales admissibles" (quantités de substances qu'un individu peut absorber sans risque, tous les jours de sa vie, avec une marge de sécurité confortable).

Contrôle : C’est le ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées, par l'intermédiaire des Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales qui assure le contrôle de la qualité des eaux d'alimentation. Ce contrôle est indépendant de l'autosurveillance exercée par les distributeurs, qu’ils soient privés ou publics. La nature et la fréquence des analyses réalisées, sont fixées par arrêté préfectoral.

Les normes : Elles sont réparties en sept groupes :

  • 1 paramètres organoleptiques : transparence, couleur, odeur, et saveur
  • 2 paramètres physico-chimiques : pH, température, concentrations en minéraux, conductivité, - "substances indésirables" (nitrates, fluor...)
  • 3 "substances toxiques" : plomb, chrome...
  • 4 paramètres micro biologiques : bactéries nuisibles (coliformes les streptocoques fécaux, ...)
  • 5 pesticides et produits apparentés,
  • 6 paramètres concernant les eaux adoucies livrées à la consommation humaine.
  • 7 Les paramètres relatifs aux substances indésirables : substances tolérées en très faible quantité pouvant avant une incidence sur la santé sans provoquer de désagréments à court termes.


Les analyses de l'eau

Avantages et inconvénients de l'eau douce sur l'habitat

Les risques de l'eau trop douce

  • Les risques de l'eau adoucie et de l'eau « trop » douce ne sont pas innocents.

Vouloir une eau toujours plus douce peut avoir de vrais inconvénients.

  • L'eau adoucie par un adoucisseur à sel bien géré n'engendre par de risques particuliers pour votre habitation. En revanche, cette eau ne peut pas être considérée comme potable, aussi, vaut-il mieux conserver un point d'accès en eau froide non traitée (c'est obligatoire en logement collectif).
  • Selon le site bricoleurdudimanche, "Non seulement l'eau adoucie est appauvrie en sels minéraux mais elle est enrichie en sodium. Ce qui lui donne un goût particulier, parfois très prononcé. Le calcium et surtout le magnésium «manquants», qui participent tous deux à notre équilibre, devront ainsi être puisés dans d'autres sources alimentaires. Mais, surtout, la charge supplémentaire induite en sel est vivement déconseillée pour la santé ! Bonne pour personne et particulièrement dangereuse pour les sujets à risques, à savoir les femmes enceintes, les nourrissons, les malades souffrants de problèmes cardiaques, d'hypertension et tous ceux devant respecter un régime sans sel… Aussi les propos mensongers qui tendent parfois à soutenir que posséder un adoucisseur d'eau vous fera faire des économies en eau minérale sont entièrement faux et particulièrement irresponsables, dans une société qui souffre déjà d'une surconsommation en sel d'un point de vue alimentaire. L'eau d'un adoucisseur ne sera donc jamais meilleure à consommer et elle n'aura pas non plus un rôle assainisseur, n'ayant aucun effet sur le nitrates ou les pesticides. La seule vraie eau du robinet garantie potable, étant celle délivrée par les opérateurs des services de l'eau. Tout traitement ajouté par un particulier invalide du même coup les analyses pratiquées par des distributeurs et des laboratoires indépendants. Ceci qui vous rend seul responsable des problèmes sanitaires ou gastriques dont vous pourriez souffrir par la suite, principalement causés par une prolifération bactérienne dans l'appareil suite à un défaut d'entretien.

Quant à l'eau « trop » douce, elle est corrosive pour votre installation. En effet, en dessous de 15°f et de plus en plus à l'approche de 0°f, l'eau acquiert des propriétés corrosives. Elle s'attaquera alors à votre tuyauterie et souillera de ce fait l'eau en y mêlant des métaux dissous et des dépôts de calcaire déjà présents, rongera les joints de votre plomberie et causera toutes sortes de fuites. Aussi est-il important d'effectuer des contrôles réguliers sur les réglages de votre adoucisseur afin de vous assurer qu'ils n'ont pas varié (phénomène courant) et de les réajuster si besoin. Il est aussi vivement conseillé des faire contrôler l'installation par un professionnel au moins une fois par an. Par ailleurs, si vous faites construire et que vous désirez posséder un adoucisseur, il est souvent préférable de patienter au moins les deux premières années, soit le temps nécessaire pour qu'une fine couche protectrice de calcaire vienne tapisser vos tuyaux. "

Faut-il s'équiper d'un adoucisseur d'eau ?

  • Est-il recommander de doter son habitation d'un adoucisseur devrait être plus une question de besoin qu'un choix de confort dans le sens où il n'est absolument pas nécessaire d'en installer un dans les régions qui bénéficient d'une eau de ville d'une dureté raisonnable. Par contre rien n'empêche d'y réfléchir à partir de 20-25°f, mais c'est surtout quand les 30°f se rapprochent qu'il devient vraiment intéressant pour les circuits d'eau chaude. Surtout qu'en contrepartie des avantages qu'il présente, l'adoucisseur d'eau augmentera inévitablement votre consommation en eau par ses cycles de régénération. Ceux-ci peuvent utiliser jusqu'à 200 litres d'eau et rincent littéralement les résines de l'appareil, lorsqu'elles sont surchargées en ions calcium et magnésium, pour garantir son efficacité. On observe généralement un accroissement de 10% de la quantité d'eau consommée, donc de la facture.

A ce propos, sachez que cette eau de rinçage doit obligatoirement être acheminée à une station d'épuration et ne peut en aucun cas être rejetée telle quelle dans une fosse septique. Elle polluerait alors le sol et augmenterait sa teneur en sels. Votre installation doit donc être raccordée aux égouts.

Pour finir, les propriétaires d'un adoucisseur devront être particulièrement vigilants au niveau de l'entretien en désinfectant les résines et/ou les filtres plusieurs fois par an pour éviter la prolifération de possibles bactéries, nettoyer et recharger les bacs en sel régénérant de l'appareil et ne pas oublier de lancer un cycle de régénération s'ils s'absentent trop longtemps. L'arrêt de fonctionnement prolongé pouvant, là encore, être source de prolifération bactérienne.



Adoucir l'eau - Le Traitement de l'eau

  • Les sociétés se présentant comme spécialistes du traitement de l'eau proposent principalement des adoucisseurs à sel.
  • Que l'appareil s'appelle adoucisseur, conditionneur ou affineur, son principe de fonctionnement est le même ; c'est un échangeur d'ions. Il remplace le calcium et le magnésium bons pour la santé par du sodium. Ainsi, l'eau issue d'un adoucisseur est chargée de sodium, il faut éviter de la boire et de préparer la cuisine avec, le sodium est déjà trop présent dans notre alimentation, il est facteur l'hypertension.
  • L'installateur doit mettre en place une canalisation d'eau non adoucie jusqu'à votre robinet de cuisine. Cette recommandation en France est une obligation en Belgique.

Si vous etes locataire et que votre habitation est équipée d'un adoucisseur, vous pouvez exiger de votre propriétaire d'avoir un point d'eau dans la cuisine qui n'est pas traitée par l'adoucisseur. Si votre eau a un Th de 40° et qu'elle ressort de votre adoucisseur à 7° de Th, sa teneur en sodium a augmenté de 152 Mg/l.

L'eau qui dépasse le seuil européen maxi de 150mg/L est une eau qui n'est plus potable. Tous les adoucisseurs rejettent de la saumure ce qui est contraire à la directive Européenne. AE : 91/271/CEE. De plus ils entraînent une augmentation moyenne de 20% de la consommation d'eau alors qu'il faut l'économiser!!!!. Autres sources d'information: - Les adoucisseurs : ce que l'on ne vous dit pas - Traitement eau potable

Des chiffres sur l'eau douce en bouteilles

  • 11.55 milliards de $US = Ventes d'eau en bouteille (USA, 2007). Près de 100% d'augmentation depuis 2000.
  • 188.8 milliards de litres = Volume d'eau en bouteille consommée au niveau mondial en 2007. Aux USA et au Canada les volumes étaient respectivement de 33.4 milliards et 2.2 milliards de litres.
  • 29 milliards = Nombre de bouteilles d'eau vendues (USA, 2006). Recyc-Québec prédit 1 milliard de bouteilles vendues au Québec en 2008.
  • 60 millions = Nombre de bouteilles enfouies chaque jour (USA), 22 milliards par an, pour un taux de recyclage de 16%. Au Québec, plus d'un million de bouteilles par jour prennent le chemin des déchets.
  • 1000 ans = Temps requis pour qu'une bouteille enfouie se dégrade.


Les ecogestes pour économiser l'eau

Les gestes pour préserver et ne pas gaspiller l'eau

L’eau douce, l'eau du robinet est toujours disponible en quantité suffisante. On en oublierait presque qu’il ne faut pas la gaspiller ! Les ressources que nous exploitons sont renouvelables, mais nos pratiques quotidiennes peuvent les dégrader. Chaque jour, vous pouvez mieux consommer l’eau et contribuer à la préserver des pollutions. Voici des gestes simples à la portée de tous :


  • Limitez les doses de détergent pour laver le linge, la vaisselle et la maison. Sachez que plus de produit ne lave pas mieux et nécessite d’utiliser davantage d’eau pour rincer.
  • En fin de la journée, si l’eau de votre carafe n’est plus très fraîche, ne la videz pas dans l’évier, mais utilisez-la pour laver la salade, faire cuire les pâtes ou encore arroser les plantes
  • Ne jetez pas n’importe quel produit dans l’évier ou dans les toilettes. Les déchetteries permettent de recueillir les huiles usagées, les solvants ou les produits détergents.
  • Ne laissez pas le robinet ouvert pour faire la vaisselle ou laver les légumes, remplissez puis videz les bacs de l’évier pour laver et rincer.
  • Dans la salle de bains, privilégiez une douche, qui nécessite environ deux fois moins d’eau qu’un bain ; rincez-vous les dents à l’aide d’un verre d’eau ; limitez les doses de savon et de shampoing.
  • Privilégiez les produits d’entretien et de ménage écologiques qui ne contiennent pas de solvants et qui sont éco-labélisés.
  • Dans les toilettes, installez une chasse d’eau avec un double bouton poussoir. (source : eaudeparis.fr)


A lire également au sujet de l'eau

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.