consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Huile de coprah

Huile de coprah

Un article de Encyclo-ecolo.com.


Sommaire

L'huile de coprah


  • L'huile de coprah est aussi appelée « huile de noix de coco », cette huile obtenue à partir de la chair de la noix de coco est solide à température ambiante. Des noix de coco, on extrait l'huile de Coprah riche en un corps gras : le triester du glycérol et de l'acide laurique, particulièrement utilisé en cosmétique
  • l'Huile de coprah ou noix de coco (Cocos nucifera) est un composant utilisé dans de nombreux produits bio. L'huile de noix de coco (coprah) est extraite de la pulpe sèche du fruit de « Cocus Nuciferas »
  • L'huile de coprah est aussi appelée « huile de noix de coco » est un produit séché est le COPRAH et contient 68 % d'huile de Coprah.
  • L'huile de coprah est réputée pour son taux élevé de chaînes courtes C8, C10, C12, ...

Les 2 sortes d'huile de coco

Il existe 2 huiles de coco:

1 - huile de cophra "normale" (RBD Refined Bleached Deodorized ). Cette huile normale est extraite du coprah pour ensuite subir un processus de transformation pour la rendre comestible. Elle peut être aussi partiellement hydrogénée.


2 - l'huile vierge de coco (VCO virgin coconut oil) qui est extraite des noix de coco "fraiches", sans aucun additif. Elle sent nettement la noix de coco. L'huile de coco est très stable a la température. Donc elle est très utilisée pour les fritures


Ces huiles de coprah et de coco sont- elles bonnes ou nocives pour la sante?

Certains habitants d'iles du pacifique (et aussi aux Philippines) n'utilisent que de l'huile de coco vierge et n'ont aucun problème de sante. Le débat d'experts est ouvert

L'huile de coprah contient trop d'acides gras satures.

Les détracteurs de l'huile de coprah précisent que les acides gras saturés font monter le cholestérol, donc augmenter le risque de problème cardiaque et préfèrent l'huile de colza.

Les partisans de l'huile de coprah soulignent que tous les acides gras satures ne font pas monter le cholestérol et que justement, les acides gras satures de l'huile de coco ne font pas monter le cholestérol.


NB: les huiles partiellement hydrogénées ne sont pas bonnes.


L'huile de coco est saturée, comme les graisses animales, mais composée de chaines de triglycérides de longueur moyenne, alors que les autres graisses saturées ont des chaines longues. Quelle différence? Les chaines moyennes (acide laurique) sont digérées de façon très différente, bien plus simple et plus rapide. C'est pourquoi on les emploie dans les produits d'alimentation entérale ( par sonde) pour les malades et les personnes âgées. De plus, le lait maternel renferme aussi une bonne quantité d'acide laurique, qui confère aux nourrissons une immunité temporaire contre les infections. C'est pourquoi la première caractéristique de l'huile vierge de coco est sa capacité à tuer beaucoup de bactéries, champignons et même virus. Ainsi, une étude sérieuse du Dr DAYRIT, un universitaire philippin, a montré que l'acide laurique de l'huile de coco tuait même le virus du Sida. Cette étude pilote doit encore être confirmée sur une plus grande échelle, et certains pays africains s'y attaquent. Mais ce n'est pas tout. De nombreuses études ont mis en évidence le rôle cardio-protecteur de l'huile de coco ( en optimisant le rapport bon cholestérol/mauvais cholestérol) et aussi le rôle protecteur de l'huile vierge par rapport au cancer ( grâce à ses antioxydants, surtout). Il y a aussi de nombreuses autres indications, mais moins prouvées scientifiquement.

L'huile vierge de coco est assez chère et difficile à trouver en France. L'idéal pour bénéficier de tous ses bienfaits, c'est d'en prendre comme complément alimentaire, trois cuillers à soupe par jour. et de plus, cuisiner à l'huile de coco "normale", donc moins chère, pour remplacer les huiles végétales riches en acides gras poly-insaturés, dangereuses pour le coeur et pour le cancer, contrairement à ce qu'on nous fait croire depuis vingt ans.

On peut aussi remplacer les trois cuillers d' huile vierge par un verre de lait de coco, plus facile à trouver en France. (source : site voyageforum.com)


[modifier] au sujet de l'huile de coprah et l'huile de palme

Biodiversité - Bois - Déforestation

[modifier] A lire également : huile de coprah

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4