consoGlobe
  • Catégorie:Développement durable
  • Catégorie:Habitat écologique
  • Catégorie:Environnement
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Mode éthique
  • Catégorie:Energies renouvelables
  • Catégorie:Biocarburant et transport
  • Catégorie:Commerce équitable
  • Catégorie:Eco-tourisme
  • Catégorie:Cosmétique bio
  • Catégorie:Alimentation bio
  • Catégorie:Recyclage
  • Catégorie:Composants et ingrédients
  • Catégorie:Consommation Durable
  • Catégorie:Puériculture
  • Catégorie:Jardinage écologique
Méthanisation

Méthanisation

Un article de Encyclo-ecolo.com.

recyclage


Sommaire

La méthanisation

Ce qu'est la méthanisation

La méthanisation est une technique de retraitement des déchets mais contrairement à l’incinération qui ne nécessite pas de tri à la source.  La méthanisation, elle, implique de bien trier les résidus de plastique, de verre, de métal qui ne peuvent convenir.

En effet, la méthanisation est un processus biologique sous vide (anaérobie) qui décompose les bactéries et qui aboutit à la fermentation d’un biogaz.

Ce biogaz est composé de méthane et de gaz carbonique inerte. Il peut être utilisé comme carburant pour des véhicules ou bien servir au chauffage en étant injecté dans le réseau de distribution de gaz, malgré le fait qu’il contienne des composants toxiques et corrosifs. 

Quand il sert de gaz, le biogaz doit être purifié de son bioxyde de carbone et de son hydrogène sulfureux.

L’Allemagne est le pays le plus développé d’Europe pour la production de biogaz avec environ 2700 unités de production qui fournissent du biogaz à partir de matières agricoles. En France, la première unité de méthanisation date de 1988 (Amiens).


La biométhanisation

  • La biométhanisation consiste à dégrader des matières organiques avec des micro-organismes en l’absence d’oxygène et dans des conditions bien spécifiques, que ce soit au niveau de la température ou du pH. Le biogaz produit est riche en méthane et peut donc, comme le gaz naturel, être brûlé pour produire de l’énergie dans un moteur de cogénération qui permet la production combinée d’électricité et de chaleur afin de maximiser le rendement global de l’installation. Le biogaz peut également être épuré et injecté dans le réseau de gaz naturel.

La méthanisation répond à une double problématique : celle du traitement des déchets et celle de la production d’énergie renouvelable.

Les bénéfices de la méthanisation sont non seulement économiques – gestion des déchets organiques qui permet une économie des ressources – mais aussi écologiques – production d’énergie renouvelable et réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Elle est donc plus qu’utile à plusieurs niveaux :

  • Elle réduit le volume des déchets à traiter par les autres filières comme l’incinération par exemple qui représente 35% de l’élimination des déchets
  • Le méthane n’est plus libéré dans l’atmosphère
  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre puisque la méthanisation réduit la part des énergies fossiles et celle d’engrais chimiques
  • Elle est une source d’énergie renouvelable
  • Elle permet le traitement de déchets qui ne sont pas compostables, comme les déchets graisseux ou très humides
  • Enfin, le procédé limite les odeurs puisqu’il a lieu dans un milieu hermétique.

La méthanisation concerne toute forme de déchets organiques

Les atouts de la méthanisation

  • La biométhanisation est un procédé naturel de dégradation de matières organiques par des micro-organismes en l'absence d'oxygène, à l'abri de la lumière et dans des conditions bien spécifiques, que ce soit au niveau de la température ou du pH. Le biogaz ainsi produit est riche en méthane et peut donc, comme le gaz naturel, être brûlé pour produire de l'énergie dans un module de cogénération qui permet la production combinée d'électricité et de chaleur afin de maximiser le rendement global de l'installation.

La méthanisation selon GreenWatt

  • La société GreenWatt développe une technique de biométhanisation dite « multi-étagée ». Cette manière de faire est unique et se base sur le principe de séparation des différentes étapes du procédé de biométhanisation en trois réacteurs distincts dans le but de pouvoir ajuster les paramètres de ces différentes réactions indépendamment l’une de l’autre. Cette innovation majeure permet d’assurer la robustesse, la fiabilité, la flexibilité et le rendement de l’unité de méthanisation. De plus, le digestat issu de la méthanisation est un engrais de qualité dont les propriétés varient selon les substrats digérés.


La méthanisation en 2 étapes par GreenWatt

  • La technologie développée par GreenWatt, dite en « deux étapes », est unique et se base sur le principe de séparation des différentes phases de la biométhanisation en deux cuves distinctes dans le but de pouvoir ajuster les paramètres de ces différentes réactions indépendamment l'une de l'autre. Cette innovation majeure permet d'accroître considérablement la robustesse, la fiabilité et la souplesse d'utilisation de l'unité de méthanisation.

De plus, le cœur de la technologie GreenWatt se nomme FAD (Flushing Anaerobic Digestor). Il s'agit d'un design breveté de digesteur méthaniseur à haut rendement intégrant un dispositif de décolmatage et de renouvellement du biofilm.

Enfin, le digesteur offre également une solution simple et efficace à l'épuration des eaux chargées en DCO (Demande Chimique en Oxygène) alors que les résidus végétaux résultant de la méthanisation sont eux, un engrais de qualité dont les propriétés varient suivant les végétaux digérés.

Le plan de méthanisation agricole français

  • Selon son Plan de méthanisation (Plan « Énergie Méthanisation Autonomie Azote » MAAF et MEDDE »), la France doit atteindre 1 000 méthaniseurs à la ferme d'ici 2020. Cet objectif s'insère dans le plan plus global de production d'énergies renouvelables. Si l'ambition et la volonté semblent présentes, qu'en sera-t-il de la mise en œuvre ? La question de l'intégration territoriale réussie du plan Méthanisation agricole se pose.


Le projet Bidodecol2

Au travers du projet Biodecol2 (projet Pour et sur le développement dans la région Grand Ouest) sont réalisées des avancées techniques en matière de méthanisation et de maîtrise des enjeux territoriaux associés à ce type de projets.

Il existe des politiques de mise en place pour développer la méthanisation agricole un peu partout en Europe .


La méthanisation en France

En France, la méthanisation connaît une croissance très rapide : de 180 unités en 2008, on en comptait 305 fin 2013. Ce développement suit une tendance forte, tout particulièrement dans le secteur agricole.

La méthanisation est vouée à un bel avenir, car il reste de nombreux substrats aujourd’hui sous-utilisés (résidus de culture, cultures intercalaires ou prairies). La valorisation du biogaz ainsi créé peut elle aussi se diversifier : injection dans le réseau de gaz naturel, électricité, chaleur…


[modifier] sur la méthanisation


[ Biogaz ] [ Bioénergie ] [ Compost ] [ Recyclage ] [ Bioremédiation ]

[modifier] A lire sur la méthanisation t

Vous êtes spécialiste d'un sujet ? Vous avez une info ? Complétez ou créez un article sur encycloÉcolo.

______________________ws4